Des chiens auprès des hommes : ou comment penser la présence des animaux en sciences sociales

par Marion Vicart

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Albert Piette.

Soutenue en 2010

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Presqu'un humain et en même temps presque une chose. C'est sur ce constat que repose notre thèse: en sciences humaines et sociales, la présence canine est souvent située dans un entre-deux difficilement saisissable. Ni vraiment « quelqu'un », ni vraiment « quelque chose », le chien au final n'est jamais étudié comme il « est ». Où est le chien? Comment l'observer comme une présence située? Comment l'étudier dans les spécificités de son existence? Ce sont les questions autour desquelles se formule la problématique de cette recherche. Son fil conducteur consiste en une épistémologie et une méthodologie permettant de construire un nouveau mode de présence des animaux en sciences sociales, en vue d'élaborer des connaissances sur l'homme et sur le chien de nature compatible. Une observation-description spécifique, appelée phénoménographie équitable, est placée au cœur de la recherche. Cette démarche s'appuie sur l'analyse détaillée des modalités de présence d'hommes et de chiens observés au cours de situations ordinaires. Plus particulièrement, à l'aide de séquences imagées, elle permet d'étudier leurs capacités cognitives et leurs attitudes ordinaires afro de découvrir les différences et les similitudes. L'hypothèse sous-jacente de ce travail est que, malgré les spécificités de leur existence, l'homme et le chien partagent un mode de présence mineur fondé sur la distraction et le relâchement. Ce mode mineur est une composante essentielle de leur relation interspécifique dont nous cherchons à déterminer les enjeux. L'exemple du chien nous montre comment le rôle joué par la nouvelle présence des animaux peut nous aider à appréhender une autre définition de l'anthropologie

  • Titre traduit

    Dogs and humans : how to think about the presence of animals in social sciences


  • Résumé

    Almost human, and in the meantime "something". The following statement is the basis of my PHD Thesis: in social sciences, the canine presence is often set between two interceptable concepts. Not really "someone" nor "something," dogs are never studied for what they really are. Where does the dog stand in sciences? How can one observe it as an understood being? How can one study the uniqueness to its own existence? These are the key questions that express the problematic to this field of research. There is a link that stands as an epistemology and a methodology of establishing new ways, which provides us with new methods of presenting animals in social sciences. This view enables us to enrich our understanding on man and dog. A specific observation-description called phenomenography is placed on the core foundations of this research. This approach draws on the step-by-step detailed analysis of modality of humans and dogs presence observed in their daily routines. More specifically, with the help of photographed sequences, it allows the study of their cognitive capacity and their regular attitudes in order to discover the differences and similarities. The underlying meaning of the hypothesis of this work, despite the characteristics of their existence, man and dog share a minor way of being in the world. This minor characteristic is an essential component of the inter-specific relation from which we are trying to define these stakes. Dogs are an example of a new presence of animal in social sciences. 80 they may help us to consider a new definition of 'anthropology’

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (731 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. [695]-731. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2010-70
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2010EHES0070
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.