Raisons de dire, façons de faire : intellectuels en Bulgarie "postsocialiste" (1989-2009)

par Svetlana Dimitrova

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Monique de Saint Martin.

Soutenue en 2010

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette thèse se propose de comprendre les raisons de dire et les façons de faire des intellectuels dans une société «postsocialiste ». L'analyse des lignes de partage, lorsqu' il s'agit de définir l'intellectuel aujourd'hui en Bulgarie, et des concurrences entre différentes figures intellectuelles, met en évidence le déplacement des relations entre les espaces politique, journalistique et intellectuel au cours des années 1989-2009. Les figures émergentes (dissident, intellectuel-politicien, expert, critique, postmoderniste, nationaliste) et les polémiques dans cet espace à configurations variables livrent le récit d'une «transition » autre que celle que les democratization studies prévoyaient, au début des années 90, ou que celle que les euro-enthousiastes ont vue plus tard, mais autre aussi que les acteurs ne l'imaginent aujourd'hui. En privilégiant l'analyse de la variété des chemins et de la dynamique «entre les champs », la démarche essaie de dépasser les schémas dualistes des democratization studies et de certains de leurs critiques, ainsi que ceux des deux approches souvent opposées des intellectuels (la définition sociologique des « producteurs de connaissances » et la recherche historique des «figures marquantes »). À travers l'intégration des acquis théoriques et de leurs critiques, le travail pose une question épistémologique, celle de la normativité susceptible d'être générée par tout contact entre «théorie » et «terrain ». Dans une perspective interdisciplinaire, l'analyse mobilise de nombreux travaux en sociologie, science politique et histoire, ainsi qu’en sciences de l’information et de la communication. Elle s'appuie sur un large corpus de sources primaires: textes de la presse, entretiens approfondis, mémoires et essais, matériaux d'observation.

  • Titre traduit

    Reasons of telling, ways of doing : intellectuals in " postsocialist" Bulgaria (1989-2009)


  • Résumé

    This thesis attempts to understand the reasons to say and the ways to do of the intellectual in postsocialist society. The analysis of the boundary lines dividing different intellectuals when we proceed to a definition of an intellectual in today's Bulgaria and the analysis of the competition between several intellectuals shows the shift of the relations between political, journalistic and intellectual fields in the period from 1989 to 2009. Ln this space of changing configurations, various raising figures (the dissident, the intellectual politician, the expert, the critic, the postmodemist, the nationalist) and polemics reveal the story of a different kind of transition than that of what had been foreseen by democratization studies in the early nineties or by euro-enthusiasts, but also a different one from what the actors today may imagine. By giving preference to the variety of itineraries and to the inter-field dynamics, this research tries to overcome the dualism of the democratization studies and some of its critics, as well as the two often opposed approaches of the intellectual (the sociological definition of the "knowledge producer" and the historical research about the "outstanding figures"). It is based on a large corpus of primary sources: articles, in-depth interviews, memoirs, critical essays, observation materials.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 375-404. Notes bibliogr..

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2010-68

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.