Le fait génétique des mathématiques et la puissance dynamique du mental humain

par Eduardo Caianiello

Thèse de doctorat en Philosophie et sciences sociales

Sous la direction de Jean Dhombres.

Soutenue en 2010

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette thèse démontre l'existence du mental humain comme réalité substantielle, qui déploie sa force créatrice tout le long de notre vie, et qui est aussi irréductible à notre cerveau que la masse m est irréductible au corps qui en manifeste la présence. Le phénomène ciblé est celui des mathématiques, vues sous la perspective de leur naissance/développement à l'intérieur de la vie d'un même homme: un homme apprend à lire, et à la suite de cet apprentissage l'évidence mathématique fait son apparition devant sa conscience. La formule utilisée pour exprimer l'unité de ce processus est «A->"A"->"A<->A"», où les flèches expriment les différentes phases d'un seul et même vecteur : celui de notre force mentale. Le travail comprend trois parties: 1) Réincarner les mathématiques, dont le but est celui de rendre la mathématique au mathématicien incarné. 2) Réorienter le développement. Toute la théorie piagétienne/post-piagétienne sur le développement mental de l'être humain est ici exposée, discutée, réfutée et dépassée. 3) Redonner une voix à l'homme, où il est démontré que la voix humaine vient avant sa propre fréquence, ou que la fréquence de notre voix est le fruit de notre intention de nous exprimer, et pas l'inverse. Grâce à ce renversement, notre voix se révèle comme le fruit d'une attraction fréquentielle exercée par notre corps sur l'une de ses parties ; or ce même processus se répète dans le cas de l'apprentissage à lire/écrire. Une même force donc - la force de donner un sens à notre vie - engendre premièrement la formation de notre voix, ensuite celle de notre écriture, pour finalement faire éclater, au sein de cette même écriture, la lumière de l'évidence mathématique.

  • Titre traduit

    The genetic fact of mathematics and the dynamic power of the human mind


  • Résumé

    This work demonstrates the existence of the human mind as a substantial reality, who unfolds her creative force during the entire course of our lives, and who is irreducible to our brain like the mass m is irreducible to the body manifesting her presence. The phenomenon under attention is that of mathematics regarded under the perspective of their birth and of their development within the life of a same man: a man learns to read, and after this learning, the mathematical evidence appears to his conscience. The symbolic expression of this process is «A->"A"->"A<->A"», where the three arrows mean the different phases of a same vector: our mental strength, or the dynamic power of our mind. This thesis is composed by three parts. 1) Re-incamating mathematics, whose aim is to give back mathematics to incarnate mathematician. 2) Re-orienting the development, where the piagetian/postpiagetian theory of human development is discussed, refuted and surpassed. 3) Giving man a voice back, where it is demonstrated that the human voice comes before its own frequency, or that frequency of our voice is the result of our intention to speak, and not inversely. Thanks to this inversion, our voice reveals itself as the fruit of a frequency attraction that our body realises on one of its parts; now, this very process repeats himself when we learn to read/write. A same force then -the force of giving a sense to our life -produces at first the formation of our voice, secondly that of our reading/writing, and finally it makes explode, at the core of this very reading/writing, the light of mathematical evidence.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par [CCSD] à Villeurbanne

Le fait génétique des mathématiques et la puissance dynamique du mental humain

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (336 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 313-317. Notes bibliogr..

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2010-59
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.