Le rôle culturel des étrangers dans le monde malais au XVIIe siècle : le Bustan Al-Salatin de Nuruddin Ar-Raniri

par Paul Wormser

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Claude Guillot.

Soutenue en 2010

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Les étrangers occupaient une place importante dans le commerce, l'administration et la culture du monde malais au XVII ème siècle. Nous étudions ici le rôle des étrangers dans le développement de la littérature malaise à travers un exemple précis: le Bustan al-Salafin, écrit vers 1640 à Aceh, au Nord-Ouest de Sumatra, par un savant religieux d'origine arabe né en Inde, Nuruddin ar-Raniri. Nous essayons de comprendre comment cette œuvre, la plus longue de la littérature malaise, a pu être écrite par un étranger qui a appris le malais à l’âge adulte. Pour ce faire, nous commençons par replacer dans son contexte sa rédaction, en présentant le sultanat d'Aceh au XVII ème siècle. Après avoir abordé la vie et l'œuvre de Raniri et la structure et le contenu du Bustan al-Salatin, nous vérifions quelles sources ont été utilisées dans ce texte, en tâchant de séparer les passages traduits des passages originaux. La comparaison précise de Raniri avec ses sources nous permet de déterminer si le Bustan al-Salatin représente une création originale, une adaptation ou une traduction. Nous nous livrons ensuite à une analyse de la vision du monde donnée par le Bustan al-Salatin. Nous nous penchons enfin sur l'interprétation globale de l’œuvre, en analysant les problèmes posés par ses objectifs, sa structure interne, ses rapports avec ses sources et son lieu de rédaction. Après avoir constaté le décalage entre le Bustan al-Salatin et son environnement, nous élargissons le problème à l'ensemble des traductions de la littérature malaise classique. Nous soulignons les divisions qui traversent cette littérature et proposons de repenser les conditions de sa production et de sa réception.

  • Titre traduit

    The cultural role of foreigner's in the seventeenth century Malay world : Nuruddin Ar-Raniri Bustan Al-Salatin


  • Résumé

    Foreigners played an important part in the trade, administration and culture of the 17th century malay world. We study the role of foreigners in the development of malay literature through a precise example: the Bustan al-Salatin, written ca. 1640 in Aceh, in the North-West of Sumatra, by an Indian born Arab religious scholar, Nuruddin ar-Raniri. We try to understand how this book, the longest in classical malay literature, can have been written by a foreigner who learned Malay in adulthood. We first place the composition of this book in context by introducing the sultanate of Aceh in the 17th century. After presenting the life and works of Raniri, as weIl as the structure and content of the Bustan al-Salatin, we examine which sources have been used in Ibis text in order to separate the translated parts from the original ones. A precise comparison between Raniri's text and his sources allows us to determine whether the Bustan al-Salatin represents a creation, an adaptation or a translation. We then analyze the world vision given by the Bustan al-Salatin. We finally undertake a global interpretation of the book, by analyzing the problems posed by its objectives, its structure, its relation to its sources and to its place of composition. After having acknowledged the gap between the Bustan al-Salatin and its environment, we enlarge the problem to the other translations in classical malay literature. We underline the divisions running through this literature and propose to rethink the conditions of its production and reception.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (526 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 496-510. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2010-41

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.