Déixis et subjectivité : essai sur l'indexicalité dans le langage et la pensée

par Marie Guillot

Thèse de doctorat en Philosophie et sciences sociales

Sous la direction de François Récanati.

Soutenue en 2010

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Ce travail est un examen critique de la «conception indexicale de la subjectivité», thèse selon laquelle le mode déictique de la référence, tout particulièrement à soi, serait constitutif du phénomène mental de la subjectivité. Trois questions cumulatives sont traitées. Existe-t-il une forme d'indexicalité mentale, comme il existe une indexicalité linguistique? Si oui, comment-transposer au mieux, sur le plan mental, notre connaissance du fonctionnement des déictiques dans le discours? Enfin, le caractère déictique putatif de certains états psychologiques suffirait-il à rendre compte du phénomène de la subjectivité? Le Livre 1 (Chapitres 1 à 3) fait l'examen détaillé du phénomène de l' indexicalité linguistique, dégage une notion très générale de déixis, transversale à une typologie de variations. Le Livre Il est consacré aux différentes manières envisageables de transposer cette notion sur le plan des représentations psychologiques. Dans les Chapitres 4 à 6, je présente le phénomène épistémique de « l'indexicalité essentielle », motivation principale de la conception indexicale de la subjectivité. Dans les Chapitres 7 à 9, je discute trois modèles sémantiques concurrents de l'indexicalité mentale: un modèle descriptiviste et token-réflexif (Ch. 7) ; un modèle bi-dimensionnaliste externaliste fondé sur la notion de« fichier mental» (Ch. 8) ; enfin, un modèle relativiste appuyé sur la sémantique des « mondes possibles centrés» (Ch. 9). Chacun de ces modèles rencontrant des limites dans l'explication du profil cognitif dont dépend la possession du statut de sujet, je conclus à l'insuffisance d'une théorie purement indexicale -et, plus généralement, purement représentationnelle -de la subjectivité.

  • Titre traduit

    Deixis and subjectivity : an essay on indexicality in language and thought


  • Résumé

    This is a critical study of the « indexical view of subjectivity », according to which the deictic mode of reference ¬especially deictic reference to oneself under the pronoun “1”-is constitutive of the mental phenomenon of subjectivity. Three questions are addressed. (i) Is there a kind of mental indexicality in thoughts, analogous to the kind we find in language? (ii) How best to transpose to thought the account of the mechanisms of deixis we see at work in discourse? (ii i) Does the deictic character of certain mental states provide a sufficient account of the phenomenon of subjectivity? Book I (Chapters 1 to 3) is a detailed analysis of indexicality in speech. It elaborates a very general notion of deixis, which can apply to all the variations of the phenomenon, as classified in the typology proposed in Chapter 3. Book Il considers various possible ways to adapt this notion to the domain of psychological representations. In Chapters 4 to 6, 1 present the epistemic phenomenon of «essential indexicality », which is the main motivation behind the indexical conception of subjectivity. In Chapters 7 to 9, 1 discuss three competing semantic models of mental indexicality: a descriptivist, token-reflexivist model (Chap. 7); a bi-dimensional, extemalist model that relies crucially on the notion of a mental file (Chap. 8); and finaIly, a relativist model, spelled out in the framework of centered-world propositions (Chap. 9). Each one of these models is found to provide only a partial account of the cognitive profile that is a necessary condition for being a subject 1 therefore conclude that a strictly indexical theory of subjectivity -and more generally, a strictly representational theory thereof -is insufficient.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (435 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 415-429. Notes bibliogr.. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2010-27

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.