Victor Barrucand (1864-1934), écrivain, esthète et militant en Algérie

par Céline Keller Brousse

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de François Pouillon.

Soutenue en 2010

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Victor Barrucand se fait d'abord connaître comme poète et musicien à Paris où il collabore activement à la Revue blanche. Tenté par l'anarchie, il adapte un ancien drame indou, le Chariot de Terre cuite, réédite les mémoires de révolutionnaires, Rossignol et Choudieu, et lance en 1895 une campagne pour le pain gratuit. Il écrira son renoncement à la tentation libertaire dans Avec le Feu, roman à clés paru en 1900. Dreyfusard ardent, il devient éditorialiste de L’Avenir de Rennes pour le procès de révision et c'est sous les auspices de la Ligue des droits de l'homme qu'il part à Alger en 1900 pour contribuer à la défaite de Drumont comme éditorialiste des Nouvelles. En 1902, il rachète L'Akhbar, vieux journal algérien qu'il dirigera jusqu'à sa mort. Il en fait le premier journal bilingue franco-arabe de l'Algérie, attaché pendant plus de trente ans à la défense des intérêts des musulmans. Ami du général Lyautey, il est le premier à reconnaître le talent d'Isabelle Ebernhardt. Il publie la plupart de ses reportages et de ses textes littéraires et contribue à sa consécration posthume en éditant quatre volumes de ses récits. II devient dans les années vingt conseillers municipaux d'Alger, critique d'art et chroniqueur littéraire et musical de La Dépêche algérienne. Ultime contribution, il publie en 1930 L'Algérie et les peintres orientalistes, qui fait toujours autorité. Victor Barrucand meurt à Alger le 13 mars 1934. Il est resté aujourd'hui à demi réprouvé pour ses éditions posthumes des œuvres d'Eberhardt, victime aussi d'une cabale ancienne pour avoir appartenu au petit nombre d'intellectuels dits «indigénopbiles »

  • Titre traduit

    Victor Barrucand (1864-1934), writer, aesthete and militant in Algeria


  • Résumé

    Victor Barrucand gets famous as a poet and musician in Paris where he takes an active part in the White Revue. Seduced by anarchy, he adapts an old indian drama, le Chariot de Terre cuite, republishes Revolutionary's memoirs, Rossignol's and Choudieu's, and conducts in 1895 a campaign for Erce bread. Later, he describes his renunciation to libertarian tentation in Avec le Feu, a "roman à clefs" published in 1900. As a passionate defender of Dreyfus, he becomes the editorial leader of the Avenir de Rennes for the revision proceedings, and it's under the protection of the Human League that he goes to Algiers in 1900 to contribute to the defeat of Drumont as the editorial leader of the Nouvelles. In 1902 be buys the Akhbar, an old A1gerian newspaper that he wouId lead until his death. He makes of it the first bilingual french-arabic newspaper in Algeria, being concerned for Muslim's interests and their defense. Being Lyauteys friend, he's the firit to discover Isabelle Eberhardt's talent. He publishes most of her reports and texts and he contributes to her posthumous success when he publishes four volumes of her stories. In the twenties, he becomes town councilIor of Algiers, art and music critic of the Dépêche algérienne. As a final contribution, be publishes in 1930 L'Algérie et les peintres orientalistes, which is still a reference today. Victor Barrucand dies in Alger on the 13th of mars 1934. He stays nowadays half-reproved for his editions of Isabelle Eberhardt after her death, being also a victim of an old cabal for being a member of an intellectual group called “indigenophiles"

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (529 p.-40 p. de pl.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 456-488. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2010-26

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.