Prise en compte des facteurs formels et contextuels dans la gestion des capacités organisationnelles : application aux organisations matricielles

par Philippe Rauffet

Thèse de doctorat en Génie mécanique

Sous la direction de Alain Bernard.


  • Résumé

    Les organisations évoluent vers des structures dynamiques qui se recomposent de manière régulière en fonction de projets et d'alliances opportunistes. Ces changements sont motivés par des besoins de mise en synergie des compétences internes et externes, afin de répondre aux contraintes d'un environnement turbulent ou pour capitaliser sur les forces vivent de l'organisation. Ces ruptures organisationnelles peuvent cependant avoir des conséquences notables en terme de performances: il faut en effet s'assurer que les changements réguliers de structures n'entrainent pas d'instabilité, de perte de savoirs de mauvaise intégration de nouveaux arrivants, d'incompréhension entre des entités hétérogènes qui vont devoir collaborer, de problèmes d'adaptation des ressources à ces nouvelles structures, etc. Il faut donc de nouvelles solutions pour créer et maintenir une excellence opérationelle (ressouces localement performantes dans les activités) et une cohésion organisationnelle (coordination et collaboration des entités pour une performance globale de l'organisation), et cela quels que soient les changements, voulus ou subis, de l'organisation. En se basant sur l'approche basées sur les compétences, sur la théorie de l'apprentissage organisationnel, et sur les mécanisme de transfert de bonnes pratiques, les travaux de recherche visent à fournir un cadre de pilotage des capacités organisationnelles, c'est-à-dire un cadre pour développer et maîtriser des compétence collectives partagées, autour d'enjeux organisationnels clés, à partir de référenciels de connaissances structurés. La thèse propose ainse une méthodologie, la modélisation d'un système information, des méthodes et des outils pour: -concevoir et structurer des référenciels de bonnes pratiques à partir des enjeux organisationnels; -déployer et gérer ces référenciels sur le terrain, afin de fransférer les bonnes pratiques et créer de nouvelles capacités organisationnelles; -mesurer l'acquisition des capacités organisationnelles par les différentes ressources de l'organisation; -identifier les écarts qui peuvent exister entre enjeux orgnisationnels et les capacités requises (modélisation des référenciels), entre capacités requises et capacités acquises (appropriation par les ressources), ou entre capacités requises et résultats obtenus (utilisation de la capacité dans les activités de l'entreprise); -corriger ces écarts en formant des communautés de pratiques autour des référentiels, en fonction de la similitude de contexte des entités et des écarts constatés.

  • Titre traduit

    Consideration of formal and contextual factors in the management of organizational capabiblities : applications for matricial organizations.


  • Résumé

    Oranizations evolves towards dynamic structures which are rearranged regularly according to opportunist projects and alliances. These changes aim at creating synergy between internal and external competencies, so as to face with the constraints of a trubulent environment or to capitalize on the key strengths of the organization. Nevertheless, these organizational changes can have a huge impact on the organizational performance: they can generate instability, knowledge loss, problems in the integration of newcomers, misunderstanding between entities which have to collaborate, issues in the adaptation of resources to these new structures. . . New solutions are therefore necessary to create and maintain an operational excellence (resources are locally efficient in their activities), whatever the changes are. Based on the competency-based view, the organizational learning theory and mechanisms of good practices transfer, the research works are focused on providing a framework for managing organizational capabilities, i. E. For developing and mastering shared collective competencies, around key organizational needs, from structured knowledge models. This thesis proposes a methodology, the modeling of an information system, methods and tools for: -designing and structuring good pratices models around organizational needs; -deploying and managing these models at the operational level, so as to transfer the good practices and create new organizational capabilities; -assassing the acquisition of organizational capabilities by the resources of the organization; -identifying the gaps which can exist between organizational needs and required capabilities (modeled in good practices structures), performance (resulted from the use of the capability in the organizational activities); -correct these gaps by forming communities of practices around knowledge models, according to the similary of entities' context and observed gaps.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XIV-208 p.)
  • Annexes : Bibliographie p.[198]-208

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole centrale de Nantes. Médiathèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th. 2357 bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.