Caractérisation de microparticules par méthodes diélectrophorétiques : applications aux cellules biologiques

par Julie Laforet-Ast

Thèse de doctorat en Génie électrique

Sous la direction de François Buret et de Marie Frenea-Robin.

Le président du jury était Bruno Le Pioufle.

Le jury était composé de Jean-François Chateaux.

Les rapporteurs étaient Gilbert Reyne, Philippe Lévêque.


  • Résumé

    Durant ces dernières décennies, les sources électromagnétiques se sont multipliées : l’exposition quotidienne de l’homme s’en est retrouvée considérablement accrue. L’étude des effets des champs sur l’organisme passe par une meilleure compréhension des phénomènes à l’échelle de la cellule, unité de base de l’être vivant. Nos objectifs dans le cadre de ce travail portent sur la caractérisation électrique des cellules et, plus précisément, des deux principaux compartiments cellulaires que représentent le cytoplasme et la membrane. A terme, l’objectif est de fournir les permittivités et conductivités de ces couches afin de renseigner les modèles qui seront utilisés pour la simulation de l’interaction champ-vivant. Lorsqu’une cellule est placée dans un champ électrique tournant (généré par des microélectrodes), elle tourne sur elle-même sous l’effet de polarisation des cellules : c’est le principe de l’électrorotation. Le sens et la vitesse de rotation dépendent des propriétés cellulaires et de la fréquence du champ. La mise au point d’une plateforme expérimentale dédiée et automatisée (génération du champ, acquisition et traitement des images, extraction des propriétés) a permis d’accéder aux propriétés électriques des différentes couches sur des levures et des liposomes à travers le tracé du spectre d’électrorotation. Plusieurs études ont permis de valider le fonctionnement de cette plateforme et d’évaluer l’impact des traitements thermique et enzymatique sur des levures ainsi que l’influence de la composition du milieu interne sur le spectre d’électrorotation de liposomes. Par ailleurs,une étude théorique portant sur l’identification paramétrique a montré qu’il est possible d’améliorer l’extraction de certains paramètres en se basant sur une analyse de sensibilité du spectre d’électrorotation à ces paramètres. La mise en place récente d’une salle de culture va permettre d’explorer une gamme plus large de cellules vivantes et d’étudier les effets de sources de champ magnétique sur celles-ci.

  • Titre traduit

    Characterization of microparticles by dielectrophoretic methods : applications to biological cells


  • Résumé

    No abstract


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (124 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 115-124

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole centrale de Lyon. Bibliothèque Michel Serres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T2188
  • Bibliothèque : Ecole centrale de Lyon. Bibliothèque Michel Serres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T2188 mag
  • Bibliothèque : Ecole centrale de Lyon. Bibliothèque Michel Serres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.