Diagnosis and predictability of intraseasonal characteristics of wet and dry spells over equatorial east Africa

par Wilson Gitau

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Pierre Camberlin et de Raphael E. Okoola.

Soutenue le 08-12-2010

à Dijon en cotutelle avec l'University of Nairobi , dans le cadre de École doctorale E2S Environnements, Santé, STIC (Dijon) , en partenariat avec Centre de Recherches de Climatologie (Dijon) (laboratoire) .

Le président du jury était Paul M. Shiundu.

Les rapporteurs étaient Silvery Oteng'i, Vincent Moron.

  • Titre traduit

    Diagnostic et prévisibilité des caractéristiques intrasaisonnières des épisodes secs et pluvieux en Afrique est-équatoriale


  • Résumé

    La plus grande partie de l’Afrique orientale présente un climat aride à semi-aride, et une forte variabilité spatio-temporelle des pluies. Les sécheresses sont courantes dans cette région, et persistent souvent sur plusieurs années consécutives, précédées ou suivies par des inondations majeures. La plupart des modes de vie et des activités socio-économiques restent néanmoins dépendants des précipitations, avec des effets extrêmement dommageables en périodes d’extrêmes climatiques. Il a été montré qu’un seul événement extrême suffisait à inverser la croissance économique nationale plusieurs années d’affilée. Aucun développement durable ne peut donc être réalisé en Afrique de l’Est sans une prise en compte effective de l’information climatique dans les politiques, les plans et les programmes de développement. De nombreuses études antérieures sur la région ont été consacrées à la variabilité des pluies aux échelles saisonnière, annuelle et décadaire. Peu de recherches ont porté sur l’échelle intra-saisonnière, qui est déterminante pour la plupart des applications agricoles. Cette étude vise à combler cette lacune, en examinant la structure de la saison des pluies en termes de répartition des épisodes secs et pluvieux, et la façon dont cette répartition varie dans l’espace et le temps, à l’échelle interannuelle à travers l’Afrique est-équatoriale. Des modèles de prévision destinés à être utilisés dans des systèmes d’alerte précoce, en vue d’atténuer les risques liés au climat, sont en outre développés. Les objectifs spécifiques de l’étude incluent : un diagnostic des différents aspects de la répartition des épisodes secs et pluvieux, dans leur variation interannuelle ; une analyse des relations entre les aspects de cette répartition ainsi identifiés et les principaux champs climatiques d’échelle large qui gouvernent le climat global ; une évaluation de la prévisibilité des différents aspects des épisodes secs et pluvieux pour l’amélioration des systèmes d’alerte précoce de la région.Plusieurs bases de données couvrant une période de 40 ans (1961-2000) ont été utilisées. Elles comprennent des séries de précipitations journalières mesurées par pluviomètre dans les trois pays d’Afrique orientale (Kenya, Ouganda, Tanzanie) ; les températures de surface marine (SST) du Hadley Centre ; des données de réanalyses et des stations de radiosondages de Nairobi (Kenya) et de Bangui (République Centrafricaine). Des indices d’El Niño-Oscillation Australe (ENSO), du Dipôle de l’Océan Indien et de gradients de SST, constituant des prédicteurs SST prédéfinis, ont été également utilisés [...]


  • Résumé

    Most of Eastern Africa has arid and semi-arid climate with high space-time variability in rainfall. The droughts are very common in this region, and often persist for several years, preceded or followed by extreme floods. Most of the livelihoods and socio-economic activities however remain rain-dependent leading to severe negative impacts during the periods of occurrence of climate extremes. It has been noted that one extreme event was capable of reversing national economic growth made over a period of several years. Thus no sustainable development can be attained in eastern Africa without effective mainstreaming of climate information in the development policies, plans and programmes. Many past studies in the region have focused on rainfall variability at seasonal, annual and decadal scales. Very little work has been done at intraseasonal timescale that is paramount to most agricultural applications. This study aims at filling this research gap, by investigating the structure of rainfall season in terms of the distribution of wet and dry spells and how this distribution varies in space and time at interannual time scale over Equatorial Eastern Africa. Prediction models for use in the early warning systems aimed at climate risk reduction were finally developed. The specific objectives of the study include, delineate and diagnose the some aspects of the distribution of the wet and dry spells at interannual timescale; investigate the linkages between the aspects of the distribution of wet and dry spells identified and dominant large scale climate fields that drive the global climate; and assess the predictability of the various aspects of wet and dry spells for the improvement of the use in the early warning systems of the region.Several datasets spanning a period of 40 years (1961 – 2000) were used. The data included gauged daily rainfall amount for the three Eastern Africa countries namely Kenya, Uganda, and Tanzania; Hadley Centre Sea Surface Temperature (SST); re-analysis data and radiosonde observations from Nairobi (Kenya) and Bangui (Central Africa Republic) upper air stations. The indices of El Niño-Southern Oscillation (ENSO), Indian Ocean Dipole and SST gradients which constituted the predefined predictors were also used [...]


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.