Résistance à l'apoptose induite par TRAIL-R4 : sensibilisation des cellules tumorales par la chimiothérapie ou des mimétiques de TRAIL

par Alexandre Morizot

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Olivier Micheau et de Florence Bouyer.

Le président du jury était Eric Solary.

Le jury était composé de Pascal Schneider.

Les rapporteurs étaient Frédéric Rieux-Laucat, Marie-Thérèse Dimanche-Boitrel.


  • Résumé

    La protéine TRAIL (TNF Related Apoptosis Inducing Ligand) suscite un grand intérêt en thérapie anticancéreuse. Contrairement à la plupart des traitements couramment utilisés en clinique, cette protéine induit sélectivement la mort par apoptose de nombreuses cellules cancéreuses. Cette cytokine exerce son activité cytotoxique en se liant à des récepteurs transmembranaires exprimés à la surface de la cellule cible. Par un jeu d’interactions protéiques, la fixation de TRAIL sur ces récepteurs agonistes (TRAIL-R1 et TRAIL-R2) conduit à l’activation de l’apoptose. L’expression de deux récepteurs antagonistes, TRAIL-R3 et TRAIL-R4, par les cellules cancéreuses, permet aux cellules cibles d’échapper à l’apoptose induite par TRAIL. Nous montrons que ces deux récepteurs font intervenir des mécanismes moléculaires distincts. Leur expression pouvant potentiellement représenter un frein à l’utilisation clinique de TRAIL, nous avons étudié l’effet de la surexpression de l’un d’entre eux, TRAIL-R4 sur l’efficacité des stratégies thérapeutiques associant TRAIL aux chimiothérapies conventionnelles. Les résultats obtenus montrent également que la résistance induite par TRAIL-R4 peut être contournée in vitro et in vivo en associant TRAIL à des agents chimiothérapeutiques. D’un point de vue moléculaire, nous avons montré que la sensibilisation à TRAIL 1) implique une augmentation du recrutement et de l’activation de la caspase-8 au sein du DISC de TRAIL, 2) ne nécessite pas la voie mitochondriale, et 3) est négativement régulée de manière coopérative par c-FLIP, un inhibiteur sélectif de la caspase-8. De manière intéressante, comme les anticorps agonistes actuellement testés en clinique, de petits peptides agonistes de TRAIL-R2, développés en collaboration avec une équipe de chimiste, permettent de contourner la résistance induite par TRAIL-R4, offrant des perspectives thérapeutiques intéressantes. Les récepteurs TRAIL-R3 et TRAIL-R4 sont donc des inhibiteurs de TRAIL. Nos travaux démontrent cependant, que les stratégies associant TRAIL à des agents chimiothérapeutiques, ou l'utilisation d'agonistes TRAIL-R2 permet de contourner la résistance induite par les récepteurs antagonistes de TRAIL et donc d’éliminer ces cellules cancéreuses.

  • Titre traduit

    TRAIL-R4 mediated resistance to TRAIL induced apoptosis : use of chemotherapy and TRAIL mimetics to overcome it


  • Résumé

    TRAIL (TNF Related Apoptosis Inducing Ligand) is a very promising cytokine for cancer therapy. Contrary to current treatments, this protein is able to selectively kill cancer cells, whilst sparing healthy cells. TRAIL induces apoptosis following binding to one of its two different agonistic membrane receptors, TRAIL-R1 and TRAIL-R2. However, expression of one of its two antagonistic receptors, TRAIL-R3 and TRAIL-R4, on cancer cells can impair cancer cell killing by TRAIL. We have shown that these receptors inhibit TRAIL-induced cell death differentially. As these receptors can represent a brake for the use of TRAIL in cancer therapy, we investigated the effect of the expression of one of them, TRAIL-R4 on the efficacy of the different therapeutic strategies associating TRAIL and conventional therapeutic drugs. We show that acquired resistance to TRAIL following expression of TRAIL-R4 can be overcome in vitro and in vivo by combining TRAIL with chemotherapeutic agents. From a molecular point of view, we could demonstrate that sensitization to TRAIL 1) occurs mainly through an increase of caspase-8 recruitment and activation within the TRAIL DISC, 2) is independent of the mitochondrial pathway and 3) is negatively regulated, in a cooperative manner by c-FLIP, a caspase-8 selective inhibitor. Interestingly, like agonistic receptors currently tested in clinic, small agonistic peptides targeting TRAIL-R2, engineered in collaboration with a team of chemists, afford cancer cell killing regardless of TRAIL-R4 expression, providing novel therapeutic perspectives. TRAIL-R3 and TRAIL-R4 should thus be considered as TRAIL inhibitors. Our results demonstrate however that strategies aiming at combining TRAIL with chemotherapeutic agents or the use of TRAIL-R1 or TRAIL-R2 agonists could be effective treatments to eradicate cancer cells that express TRAIL antagonistic receptors.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.