La représentation de la femme dans Arrancame la vida et Mal de amores d'Angeles Mastretta

par Maria Vanguelova

Thèse de doctorat en Espagnol

Sous la direction de Anne Charlon.

Le président du jury était Aline Janquart-Thibault.

Les rapporteurs étaient Fernando Moreno, Catherine Heymann.


  • Résumé

    A partir des deux romans d’Ángeles Mastretta, Arráncame la vida et Mal de amores – dont la publication est séparée par un écart de dix ans – nous nous attachons à montrer comment le personnage féminin répond à un projet spécifique de représentation et d’écriture. Notre étude met en relief aussi bien la variété des personnages constituant le « personnel » des deux romans que les constantes nous permettant d’établir un « système de personnages » qui répond à l’exploration d’une thématique chère à la romancière : le statut de la femme dans la société, ses possibilités d’action ainsi que les relations de couple, qui occupent une place importante dans l’œuvre romanesque de Mastretta. La première partie de cette analyse met en évidence la suprématie du personnage féminin dans l’espace textuel qui lui est consacré, tout en démontrant l’importance des personnages masculins dans la construction de figures féminines transgressives. La deuxième partie de cette étude propose d’examiner comment les figures romanesques s’inscrivent dans un espace et une Histoire essentiels à la construction et la représentation d’un nouveau regard portant aussi bien sur des espaces traditionnellement hostiles (présents dans les textes pour être subvertis) que sur la retranscription de faits fondamentaux de l’histoire mexicaine, proposant un nouveau regard sur l’Histoire. Enfin, la troisième partie s’attache à souligner l’originalité d’une écriture qui, sous l’apparence de la légèreté et la simplicité, produit de nombreux effets de sens grâce à l’humour et à l’ironie, au mélange de genres littéraires et aux références à la culture populaire.

  • Titre traduit

    The representation of the women in Arrancame la vida and Mal de amores by Angeles Mastretta


  • Résumé

    On the basis of two novels by Ángeles Mastretta, Arráncame la vida and Mal de amores - whose publication is separated by a ten years interval – I have attempted to show how the female character responds to a specific project of representation and writing. The present thesis emphasises both the variety of characters in the two novels and the constants that allow establishing a "system of characters" corresponding to the exploration of the subject matter dear to the novelist: the status of women in the society, their possibilities to act as well as the relationships they enter, which have a prominent place in Mastretta’s novels. The first part of this analysis underlines the supremacy of the female character in the textual space devoted to it, while demonstrating the importance of male characters in the construction of transgressive female figures. The second part of the present study examines how the characters fit into a fictional space and the history crucial for the construction and representation of a new regard both on the traditionally hostile spheres (present in the texts to be subverted) and on the transcript of the fundamental facts of the history of Mexico that offers a new perspective on the history. Finally, the third part puts emphasis on the originality of writing that, under the appearance of lightness and simplicity, creates numerous shades of meaning through humour and irony, the mixture of literary genres and references to popular culture.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.