Contribution à l’étude de la dynamique coopérative intra-organisationnelle : analyse croisée des coopérations transversales, verticales et horizontales : cas d'expérimentation

par Samia Khenniche

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Yvon Pesqueux et de Véronique Zardet.

Soutenue le 08-12-2010

à Paris, CNAM , dans le cadre de Ecole doctorale Arts et Métiers (Paris) , en partenariat avec Laboratoire d'innovation, de prospective stratégique et d'organisation (Paris) (équipe de recherche) , Conservatoire National des Arts et Métiers (laboratoire) et de Laboratoire d'Innovation, Prospective Stratégique et ORganisation (laboratoire) .

Le président du jury était Henri Savall.

Le jury était composé de Yvon Pesqueux, Véronique Zardet, Henri Savall, André Boyer, Mathieu Detchessahar, Ernest Nussbaumer.

Les rapporteurs étaient André Boyer, Mathieu Detchessahar.


  • Résumé

    La coopération est depuis toujours au coeur des recherches relatives aux organisations sociales, qu’elles soient humaines ou animales. Ainsi, son étude est transverse à de nombreuses disciplines : anthropologie, éthologie, sociologie, psychologie, économie,gestion. Il s’agit d’observer les formes, raisons, motivations ou freins à l’action commune d’individus. Les champs d’étude sont aussi divers que la famille, l’école, l’État, les collectivités ou l’entreprise. La gestion s’intéresse plus particulièrement à cette dernière,dans son acception la plus large, celle de l’unité économique et sociale. Ce travail de recherche se veut être une contribution à l’étude de ce phénomène complexe et fondamental qu’est la coopération entre membres d’une organisation.La première partie vise à comprendre comment la coopération se construit et évolue au sein des organisations. Pour ce faire, nous tentons de répondre aux questions suivantes : Comment étudier la coopération au sein des organisations ? Qu’est-ce que coopérer ?Pourquoi et comment coopérer ? Avec qui coopérer ? Grâce à l’élaboration et à l’analyse d’une base de verbatim, ainsi qu’à l’étude de recherches-interventions, la coopération est définie comme une dynamique, par laquelle les individus passent de leurs actions individuelles à une action collective. Leurs pratiques, complexes, protéiformes, aux intensités diverses, sont régies par deux logiques d’actions : identitaire et calculatoire.Elles s’organisent autour des dimensions horizontale, transversale et verticale de l’organisation.La seconde partie présente les résultats de l’étude des variables de la coopération dans leur dynamique, elle permet d’expliciter leurs liens, d’observer leur évolution dans le temps et dans différents types de structure organisationnelle. Cette mise en perspective est rendue possible par l’étude longitudinale de trois organisations. Elle est au centre de ce second volet. Nous entamons cette partie par l’étude de la hiérarchie dans les organisations. Deux raisons motivent notre choix. D’une part, cette étude répond aux questionnements soulevés dans la partie précédente concernant l’influence de la hiérarchie dans la dynamique coopérative.D’autre part, les trois organisations au sein desquelles les dynamiques coopératives ont été observées étant structurées de façon hiérarchisée, nous pencher sur la hiérarchie dans les organisations nous semble un préalable nécessaire. Nous abordons ensuite les interactions entre les différentes variables de la coopération, notamment entre les dimensions horizontale, transversale et verticale, et identifions des leviers de développement des pratiques coopératives. L’étude de ces leviers est ensuite approfondie et enrichie d’implications managériales.

  • Titre traduit

    Contribution to the study of the intra-organizational cooperative dynamics : crossed analysis of the transverse, vertical and horizontal cooperations : an experimental study


  • Résumé

    Cooperation has always been a fundamental issue of research on social organizations, whether human or animal. Thus, studies about cooperation are transversal to many disciplines: anthropology, sociology, psychology, economics, and management. Forms, reasons, motivations or barriers to joint actions of individuals are observed. The fields covered are as diverse as family, school, state, local or enterprise. Management is particularly interested in the latter, in its broadest sense, that of economic and social unit. This research is intended as a contribution to the study of this complex and fundamental phenomenon: cooperation between members of an organization. With the first part, we try to understand how cooperation appears and evolves within organizations. To do this, we answer the following questions: How to study cooperation in organizations? What cooperation? Why and how to cooperate? Cooperate with whom? Through the development and analysis of a database verbatim, and the study of intervention-research, cooperation is defined as a process by which actors move from their individual actions to collective action. Their practices, complex, protean are governed by two logics of action : the one based on the calculation, the other one on the identity. Cooperative practices are organized around three dimensions of organization : horizontal, transversal and vertical. The second part presents the results of the study variables of cooperation in their dynamics; it helps to clarify their links, to observe their development over time and indifferent types of organizational structure. This perspective is made possible by the longitudinal study of three organizations. It is central to this second part. We begin by studying the hierarchy in organizations. Two reasons motivate our choice. On the one hand, this study responds to questions raised in the previous section on the influence of the hierarchy in the dynamic cooperative. On the other hand, the three organizations in which the dynamics were observed are structured hierarchically. We then discuss the interactions between the different variables of cooperation, particularly between the horizontal, transversal and vertical dimensions, and identify levels for the development of cooperative practices. The study of these levels is then deepened and enriched with managerial implications.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.