Les groupes composent-ils un espace de mobilité professionnelle? : le cas de Veolia environnement

par Olivier Guiraudie

Thèse de doctorat en Economie du travail

Sous la direction de Jean-François Germe.

Soutenue en 2010

à Paris, CNAM .


  • Résumé

    This Ph. D examines the existence of professional mobility between companies in a group. Veolia Environment, which is our field of study, seeks to diversify routes of its 120 000 employees from 400 companies in its French perimeter, owned on a dozen distinct business market. Also, we have tried to understand what motivated a policy of diversification of professional career, to observe the effects and to explain the causes. The definition of professional mobility began by emphasizing the issues of recognition of qualifications and experience on the labour market. In this regard, the observation of historical series first shows that professional transitions remain, essentially, organized by Internal Markets, Professional Market and Occasional Market. We hoped to discover innovative mobility routes within Local-Global Firms that combine diversity of local companies and a global governance. The case of Veolia Environnement, however, reveals that coexists Internal Markets, Professional and Occasional Markets, partitioned between them in this group. It appears that the institutionalized segments of labour market increase the cost of news professional routes. In addition, we show that the lack of diversification of career paths is not limited to a rise in transaction costs. The interviews we conducted also emphasize that the employee are projected by the collective representations of their professional group of belonging.

  • Titre traduit

    The industrial groups from an international labour market? The case of Veolia Environnement


  • Résumé

    Cette thèse s’interroge sur l’existence de mobilités professionnelles entre les entreprises d’un groupe. Veolia Environnement, qui constitue notre terrain d’étude, cherche à diversifier les parcours de ses 120 000 salariés entre les 400 entreprises de son périmètre français, intervenant sur une dizaine de secteurs d’activités distincts. Aussi, avons-nous cherché à comprendre ce qui motivait une politique de diversification des parcours, d’en observer les effets et d’en expliquer les causes. La définition d’une mobilité professionnelle souligne d’abord les enjeux de la reconnaissance des qualifications et de l’expérience sur le marché de l’emploi. A cet égard, l’observation des séries historiques montre d’abord que les transitions professionnelles demeurent, pour l’essentiel, organisées selon les Marchés Internes, Professionnels et Occasionnels. Toutefois, nous escomptions découvrir des flux de mobilité innovants au sein des firmes locales-globales qui conjuguent diversité des entités locales et gouvernance globale. Le cas de Veolia Environnement révèle pourtant qu’il coexiste des Marchés Internes, Professionnels et Occasionnels, cloisonnés entre eux au sein de ce groupement. Il apparaît que les segments institués de circulation de la main-d’œuvre offrent un moindre coût d’allocation de l’emploi. En outre, nous montrons que l’absence de diversification des parcours professionnels ne se limite pas à une élévation du coût de transaction. Les entretiens que nous avons effectués soulignent également que les sujets se projettent selon les représentations collectives de leur groupe professionnel d’appartenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (464 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 417-428

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Th A 687
  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Th A 687 double
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.