Analyse critique de l'enseignement de la lecture en langue arabe au CP en Libye, et élaboration de propositions d'amélioration de cet enseignement avec ébauche d'une méthode et d'un manuel

par Zeinab Ben Saoud

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Michel Chambreuil.

Le président du jury était Jean-Émile Gombert.

Le jury était composé de Abdeljabbar Ben Gharbia, Véronique Quanquin.

Les rapporteurs étaient Jean-Émile Gombert, Abdeljabbar Ben Gharbia.


  • Résumé

    La problématique de notre recherche, puise sa source d’un constat réel que matérialisent les énormes difficultés que rencontrent les enfants libyens dans l’apprentissage de la lecture. L’hypothèse de départ sur laquelle nous nous sommes étayés, part du postulat que l’échec d’assimilation rapide des processus du codage et d’encodage chez l’enfant libyen, résulte non seulement de la non reconnaissance de l’enfant libyen dans le modèle culturel et familial que proposent les manuels, mais en plus, de l’inadaptation de la méthode d’apprentissage de la lecture aux spécificités sociales et culturelles de la Libye. La non adéquation de la méthode d’apprentissage aux spécificités sociales et culturelles, se trouve aggravée par la mauvaise structuration des référents dans le manuel scolaire, tant au plan du contenu que celui du contenant. La distanciation entre la symbolique utilisée dans le langage populaire (arabe parlé dans les familles) et ceux du langage officiel (arabe classique pratiqué à tous les niveaux de l’administration), précipitent l’échec d’apprentissage de la lecture à commencer par les enfants du CP. L’objectif de notre travail consiste, au terme d’une recherche laborieuse, à mettre entre les mains des différentes instances gouvernementales libyennes, un nouveau manuel, adapté aux spécificités locales tout en s’inspirant des avancées réalisées dans les sciences de la didactique et de la pédagogie, constatées en Occident.


  • Résumé

    Our research them relies on real observation of the difficulties encountered by the Libyan pupils in the field of reading.We started from the supposition that the Libyan child's failure is due to the fact that child does not identify with the social and cultural models proposed in this school books.It is also due to the discrepancy between the reading methods and Libya socio-cultural specificities. Such as discrepancy is deepened by the inadequate organization of the references in the school handbook at the level of forms as well as usersThe difference between the colloquial language spoken within families and the official one based on classical written Arabic used in all the Libyan official administrations quickens the failure of the reading apprenticeship from the first year of primary education.Our aim in this research is to provide the Libyan officials with a new method more adapted to the local specificities, and in the same time enriched with the most relevant didactic and pedagogical achievement obtained in the west.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Clermont-Ferrand).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.