Le ganglion sentinelle post chimiothérapie

par Pierre Gimbergues

Thèse de doctorat en Chirurgie cancérologique

Sous la direction de Frédérique Penault-Llorca.

Soutenue en 2010

à Clermont-Ferrand 1 .


  • Résumé

    Une désescalade thérapeutique des traitements du cancer du sein est observée notamment grâce à la chimiothérapie néo-adjuvante (CNA). Alors que la technique du ganglion sentinelle (GS) n'est actuellement pas recommandée après CNA, nous avons démontré sa faisabilité dans une série prospective de 129 patientes traitées par CNA avec un taux d'identification de 93,8%, un taux de FN de 14,3% et de 0% pour les patientes N0 avant CNA. En cas d'atteinte duGS, le risque de GNS métastatique était corrélé à la taille tumorale (p=0. 016) et la taille de la métastase du GS (p=0. 0055). Le nomogramme du MD Anderson (AUC=0. 716) et le score de Thenon (AUC=0. 778) pouvaient évaluer la probabilité d'atteinte du GNS. L'analyse per opératoire du GS par apposition a permis l'identification d'une métastase chez 72% des patientes (sensibilité=38. 2% ; spécificité=97. 8%). Les patientes qui présentaient une micro métastase ou la présence de cellules tumorales isolées dans le GS avaient un risque multiplié par 2,3 de FN de l'apposition par rapport aux patientes qui avaient une atteinte macro métastatique. En conclusion, notre travail a permis de montrer que la CNA n'avait pas d'influence négative sur la faisabilité de la technique du GS, en particulier pour les patientes N0 clinique avant traitement. Après CNA, l'analyse per opératoire du GS est possible ainsi que l'utilisation de certains nomogrammes déjà existants pour calculer la probabilité d'atteinte du GNS lorsque le GS est métastatique.

  • Titre traduit

    Sentinel lymph node biopsy after neoadjuvant chemotherapy


  • Résumé

    In breast cancer, neoadjuvant chemotherapy (NAC) have allowed more conservatrive surgical treatment. While sentinel lymph node (SLN) biopsy is not recommanded after NAC, we have demonstrated faisability of these procedure in a prospective study of 129 patients trated by NAC : identification rate was 93. 8% and false negative rate was 14. 3% and 0% for N0 patients before NAC. Tumoral size (p=0. 016), SLNB macro metastases (p=0. 0055) were correlated with non SLN metastases when SLN was positive. MD Anderson nomogram (AUC=0. 716) and Thenon scoring system (AUC=0. 778) were validated topredict the probability of non SLN metastases. SLN metastases were correctly identified using imprint cytology (IC) in 72% of patients. Patients with micro metastases or isolated tumor cell in SLN have 2. 3 times higher risk of a false negative IC result than patient with macro metastases. Conclusion : we have demonstrated that NAC does not seem to influence accuracy of SLN procedure especially for N0 patients before NAC. After NAC, IC is feasable and the risk of involvement of non SLN when the SLN is metastatic may be assessed using existing nomograms.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (79 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 52-68

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque de Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2010 TDM29
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8902

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2010CLF1MM29
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.