Institutions et développement : analyse des effets macroéconomiques des institutions et de réformes institutionnelles dans les pays en développement

par Abdoul' Ganiou Mijiyawa

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Philippe Dulbecco.

Soutenue en 2010

à Clermont-Ferrand 1 .


  • Résumé

    Cette thèse est une contribution à l’analyse économique des institutions. Ces dernières années, de nombreux travaux ont permis de montrer que le retard des pays en développement (PED) en matière de développement économique, serait dû en particulier à l’inefficacité de leurs institutions. Il se dégage ainsi un consensus sur la nécessité de réformer les institutions dans les PED. Cependant, la littérature prend rarement en compte les coûts éventuels associés à l’amélioration de la qualité des institutions. De plus, on peut considérer que l’amélioration de la qualité des institutions peut induire des coûts à court terme, alors que ses bénéfices ne vont se matérialiser qu’à long terme. Ainsi, le décalage temporel des effets positifs de l’amélioration de la qualité des institutions pourrait réduire les incitations des PED à réformer leurs institutions. Par ailleurs, la littérature aborde très peu la question des facteurs susceptibles de favoriser la réforme des institutions dans les PED. Cette thèse tente d’apporter des éléments d’éclaircissement sur ces différents points et poursuit deux principaux objectifs. Notre premier objectif consiste à analyser la rationalité économique du choix d’une stratégie de développement économique basée sur l’amélioration de la qualité des institutions dans les PED. Autrement dit, en dépit d’un possible décalage temporel des effets positifs de l’amélioration de la qualité des institutions, nous cherchons à savoir s’il est économiquement justifié de réformer les institutions dans les PED. Notre second objectif consiste à analyser les facteurs susceptibles de favoriser la réforme des institutions dans les PED. Les principaux résultats issus d’analyses empiriques à base de données couvrant la période 1960-2005, confirment l’idée selon laquelle il est dans l’intérêt des PED de choisir une stratégie de développement économique basée sur la réforme de leurs institutions. De même, cette thèse montre qu’une combinaison efficace de facteurs internes -existence dans les PED d’institutions efficaces de contraintes sur l’exécutif- et de facteurs externes -participation des PED aux échanges internationaux d’investissements directs étrangers (IDE)- contribuerait à la réforme des institutions de droits de propriété privée dans les PED. En effet, nos analyses empiriques montrent que : (1) Une amélioration de la qualité des institutions démocratiques, des institutions de droits de propriété, et particulièrement des institutions de régulation est favorable à la soutenabilité de la croissance économique dans les PED. (2) L’amélioration de la qualité des institutions engendre des coûts à court terme et des bénéfices à long terme, mais les bénéfices de long terme l’emporteraient sur les coûts de court terme. Nous mettons en exergue un tel résultat à travers une comparaison des effets de court et de long terme des institutions démocratiques sur la croissance économique dans les PED. (3) La probabilité de réformer les institutions de droits de propriété privée augmente avec les flux entrants d’IDE dans les PED dotés d’institutions efficaces de contraintes sur l’exécutif

  • Titre traduit

    Institutions and Development


  • Résumé

    This dissertation is a contribution to the economic analysis of institutions. In the recent years, many studies have showed that weak institutions in developing countries are one of the deep causes of their poor economic performances. While the need of institutional reforms in developing countries seems to raise consensus, the literature rarely takes into account the costs related to the improvement in the quality of institutions. In addition, improving the quality of institutions may induce costs in the short run whereas benefits will show themselves in the long run. The lag between the costs and benefits of better institutional quality may thus reduce developing countries’ incentives to reform their institutions. Moreover, the literature tackles few, the question of factors likely to facilitate institutional reforms in developing countries. This dissertation attempts to provide clarifications on these points and has two main objectives. The first bjective is to analyse the rationale of the choice of a strategy of economic development based on institutional reform in developing countries. In other words, in spite of the delay in the positive effect of institutional quality improvement, the dissertation seeks to know whether it is economically justified to reform institutions in developing countries. The second objective is to analyse factors likely to facilitate institutional reforms in developing countries. The main results of empirical analyses using data covering the period 1960-2005 confirm that, it is better for developing countries to choose a strategy of economic development based on the reform of their institutions. Likewise, this dissertation shows that an effective combination of internal factors -the existence in developing countries of effective institutions of constraints on the executive- and external factors -FDI inflows in developing countries- are likely to facilitate the reform of private property rights institutions in developing countries. Indeed, our empirical analyses show that: (1) An improvement in the quality of democratic institutions, property rights institutions and regulatory institutions in particular, are favourable to economic growth sustainability in developing countries. (2) The improvement in the quality of institutions induces costs in the short run and benefits in the long run, however, the long run benefits might outweigh the short run costs. We highlight this result through a comparison of the short and the long run effects of democratic institutions on economic growth in developing countries. (3) The probability of reforming private property rights institutions increases with FDI inflows in developing countries endowed with effective institutions of constraints on the executive

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (315 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 290-307

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.