Silence, parole, écriture, poétique de l'imaginaire dans l'oeuvre romanesque de Louis Guilloux

par Christian Cavalli

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Claude Cavallero.

Soutenue en 2010

à l'Université Savoie Mont Blanc .


  • Résumé

    Les romans de Louis Guilloux ont souvent été lus comme différents témoignages sur la société de leur époque. Mais l'oeuvre n'a guère bénéficié d'analyses qui tentent d'en dégager l'unité profonde. Pourtant, elle obéit à une poétique fondée sur l'imaginaire de son auteur, structuré en trois pôles, se définissant notamment par leur rapport au temps : le silence, la parole, l'écriture. Les forces obsessionnelles de l'auteur activent des schèmes dynamiques qui orientent l'ensemble de sa création. Une écriture singulière du silence crée des textes de moments d'accord, où le temps semble aboli, tandis que la parole génère sans cesse des conflits socio-historiques. Pris dans cette dialectique, les personnages se définissent par leur rapport au silence subi et à la parole dominatrice. Cependant, ces forces antagonistes sont progressivement dépassés par la découverte et l'exploration de la troisième voie de l'imaginaire de l'auteur : celle du jeu de la création romanesque, où s'impose l'auto-engendrement de l'écriture dans une recherche de complicité entre le narrateur et son lecteur. Ainsi, la découverte progressive de son univers romanesque a permis à l'auteur de dépasser la notion de temps perçu comme hostile, en lui substituant la possibilité de l'apprivoiser par l'écriture.

  • Titre traduit

    Silence, speech, writing, poetics in Louis Guilloux's fictional works


  • Résumé

    Louis Guilloux's novels have often been read as different accounts of the society of their time. However, his works did not get the analysis which aim at identifying its deep unity. Yet it obeys a poetics based on its author's imagination, structured around three poles, notably described through their relationship to time. The author's obsessional forces trigger dynamic patterns which structure his whole creation. A singular writing of silence creates texts about moments of harmony, where time seems abolished while speech keeps on generating socio-historical conflicts. Caught in this dialectic, the protagonists are defined by their relationship to an overwhelming silence and an imperious speech. Nevertheless, the discovery and exploration of third way of the author's imagination gradually overcome these antagonistic forces : the way of the game of the fictional creation where writing's self-generating in a quest of bond between the narrator and his reader imposes itself. Thus the progressive discovery of his fictional universe allowed the author to overcome the notion of time seen as hostile by substituting the possibility to tame it through writing.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (599 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 585-599

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Sections Droit et Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Sections Droit et Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 205643/2010/1
  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR SAVOIE 2010/1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.