Interagir pour collaborer et apprendre à distance avec les Technologies de l'Information et de la Communication : approche méthodologique d'étude des interactions d'une formation à distance

par Shireen Panchoo

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Alain Jaillet.

Soutenue le 17-12-2010

à Cergy Pontoise, dans le cadre de Droit et Sciences Humaines, en partenariat avec Ecole, mutations, apprentissages (laboratoire) .

Le jury était composé de Alain Jaillet, Daniel Peraya, Mehdi Khaneboubi.

Les rapporteurs étaient Christian Depover, François Larose.


  • Résumé

    Afin de comprendre les démarches d'apprentissage des apprenants dans un campus numérique, nous avons focalisé notre recherche sur l'analyse de leurs interactions synchrones en situation tutorale et avec les pairs. L'idée est de rechercher des facteurs pour l'encadrement et le soutien à distance des apprenants qui font face aux problèmes tels que l'isolement, la démotivation et l'incertitude. Bien que les technologies de l'information et de la communication (TICs) soient considérées comme un outil indispensable pour combler la distance, elles ne suffisent pas pour aider les apprenants à persister dans leurs études. Par le biais d'un questionnaire, nous avons découvert les étapes importantes des démarches des acteurs et par la suite, nous avons entamé l'analyse qualitative : nous nous sommes appuyés sur les modèles de Kuutti [96] et d'Engeström [87] au niveau macro et, pour approfondir davantage notre étude, la grille d'analyse Panchoo/Jaillet a su relever la nature des interactions. L'analyse quantitative couplée avec les représentations visuelles ont pu démontrer les tendances diverses dans les réunions synchrones et les comportements des acteurs. Les 84 réunions analysées ont dévoilé qu'il y a davantage d'échanges qui abordent le sujet des règles que de la pédagogie. Ainsi, avec les soutiens adéquats par rapport à l'usage de la technologie, l'environnement éducatif, la stratégie d'apprentissage et l'accompagnement des tuteurs et les pairs, les apprenants ont prouvé être capables et responsables ; ils ont réussi leurs formations en s'entraidant, en coopérant et en collaborant tout en faisant les activités demandées à leurs propres rythmes. Suite à notre recherche, nous pouvons avancer que l'interaction dispensée au bon moment anticipe une démarche proactive des apprenants dans l'apprentissage.

  • Titre traduit

    Interacting for online collaboration and learning with the use of Information and Communication Technologies : methodological approach for studies on content analysis of a distance course


  • Résumé

    With the aim of studying the learning processes of students in an online environment, we have focused our research on the analysis of their synchronous interactions during tutorial and team work activities, with and without the presence of their tutors. The emphasis is to search for factors which would serve as support to distance education students who face problems such as isolation, lack of motivation and uncertainty. Although the Information and Communication Technologies (ICT) is considered to be the acquired tool to bridge the distance today, they are not sufficient to help students persevere in their studies. With the help of a questionnaire - survey, we have come up with important learning phases of students, and then we proceeded with the qualitative analysis: at macro level, we made use of Kuutti [96] and d'Engeström [87] models and, to deepen further our queries, the Panchoo/Jaillet methodology has successfully brought to light more details on the nature of those exchanges. The quantitative analysis along with the visual presentations used, showed the various trends that existed in the different online meetings as well as in the behavior of tutors and students. The 84 meetings analysed revealed that the interactions consisted more of rules exchanges than those relating to pedagogy. Therefore, with relevant support such as the use of technologies, the educational environment, the learning strategies and the company of tutors and peers, students have proved to be very capable and responsible; they succeeded in their studies by helping each other, by cooperating and collaborating while doing the requested activities at their own pace. Further to our research, we can deduce that the interactions given at the right time can trigger proactive learning activities of relevant actors.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.