Politique monétaire et changement structurel aux Etats-Unis

par Charbel Bassil

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Frédérique Bec.

Soutenue en 2010

à Cergy-Pontoise .


  • Résumé

    Cette thèse consiste d’abord à faire le point sur la théorie économétrique des tests de racine unitaire autorisant ou non la possibilité d’une ou de plusieurs ruptures. Ces tests sont ensuite appliqués à un ensemble de séries macroéconomiques américaines. Ensuite nous étendons l’analyse au cas multivarié de type VAR, afin d’examiner la stabilité ou non des mécanismes de propagation des impulsions monétaires. Nous envisagerons alors la possibilité de ruptures multiples, à des dates inconnues a priori. La pertinence de cette extension sera examinée à la lumière de l’analyse de la politique monétaire américaine depuis le début des années soixante. Dans un premier temps, nous considérons deux modèles structurels, dans lesquels nous identifions une règle de Taylor. Dans le premier modèle nous utilisons l’output gap, le taux des fonds fédéraux et le taux d’inflation courante comme variables endogènes. Dans le deuxième modèle nous utilisons l’output gap, le taux des fonds fédéraux et le taux d’inflation anticipée comme variables endogènes. Ceci devrait permettre d’une part de contribuer à l’évaluation des effets d’un changement de politique monétaire sur l’output gap américain et les deux taux d’inflation, et d’autre part de comparer l’efficacité de la politique monétaire américaine entre différentes périodes. Dans un deuxième temps, nous considérons les mêmes modèles mais cette fois nous supposons trois chocs estimés simultanément, un choc de demande, un choc d’offre et un choc monétaire. Nous cherchons par cela à identifier les sources de fluctuations dans les variables en question.

  • Titre traduit

    Monetary policy and structural change in USA


  • Résumé

    This thesis summarizes first the econometric theory of unit root tests whether it allows or not one or multiple structural breaks. These tests are then applied to a set of U. S. Macroeconomic series. Then we extend the analysis to the multivariate model, such as a VAR, to examine the stability of the propagation mechanisms of a contractionary monetary shock. Thus, we will consider the possibility of multiple breaks at unknown dates. The relevance of this extension will be considered in light of the analysis of U. S. Monetary policy since the early sixties. Initially, we consider two structural models, in which we identify a Taylor rule. In the first model we use the output gap, the federal funds rate and the current inflation rate as endogenous variables. In the second model we use the output gap, the federal funds rate and the expected inflation rate as endogenous variables. This should firstly help to assess the effects of monetary policy change on the output gap and the two U. S. Inflation rates, and secondly to compare the effectiveness of the American monetary policy between different periods. In a second step, we consider the same models but this time we assume three shocks estimated simultaneously, a demand shock, a supply shock and a monetary shock. This should help us to identify the sources of fluctuations in the variables in interest.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (204 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.190-204

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Bibliothèque universitaire. Site des Chênes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TE CERG 2010 BAS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.