Anatomie d'une défaite : la défense du Canada français de 1747 à 1760

par François-Xavier Jeanne

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations. Histoire des mondes modernes, histoire du monde contemporain

Sous la direction de André Zysberg.

Soutenue en 2010

à Caen .

  • Titre traduit

    Anatomy of a defeat : defence of french Cana from 1747 to 1760


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    A l'instar de Marc Bloch dans son ouvrage l'étrange défaite, l'objectif de cette thèse est de comprendre comment la France de Louis XV, le royaume le plus peuplé et le plus puissant d'Europe a perdu sa colonie du Canada au cours de la désastreuse guerre de Sept Ans. Quelle politique de défense la France a-t-elle menée pour conserver sa possession canadienne ? Quelle stratégie, continentale ou maritime, le royaume des Bourbons choisit-il ? Quand le conflit éclate, dès 1754 en Amérique, la monarchie française dispose-t-elle encore des ressources suffisantes pour sauver son empire colonial nord-américain ? Les chutes de Louisbourg et de Québec sont-elles inévitables ? Quels rôles ont joué des hommes tels que La Galissonnière, Vaudreuil, Montcalm, Choiseul, Louis XV ? la France pouvait-elle s'opposer à la perte du Canada ? Dans une première partie, après un état des lieux en Nouvelle-France en 1747 et une description de la menace anglaise, la politique de défense mise en place par La Galissonnière et ses successeurs sera expliquée. Dans une seconde partie, j'analyserai les évènements qui marquent les hostilités qui se déclenchent au printemps 1754 sur le théâtre d'opérations canadien. J'expliquerai le tournant décisif de la guerre au cours de l'année 1758 quand les Britanniques s'emparent de Louisbourg, puis que les colons anglo-américains prennent les forts Frontenac et Duquesne, importants pivots de la défense des frontières canadiennes. Cette thèse va au-delà de la trame des évènements décisifs de la campagne de 1759, tout en insistant sur celle oubliée du printemps 1760, en démontrant qu'aucun de ces actes, qui se terminent par la reddition de la Nouvelle-France en septembre 1760, n'est inéluctable. Ce travail s'appuie sur les témoignages des acteurs clés tels les gouverneurs de la Nouvelle-France, des officiers généaux, les soldats et les officiers de marine impliqués dans les opérations de guerre. Ces témoignages proviennent des archives (Fonds Colonies et Fonds Marine) et des sources imprimées. Ils permettent de comprendre comment la défense de la colonie a été décidée et conduite. L'analyse de la stratégie d’attaque et de conquête de la Nouvelle-France, élaborée par les Britanniques à partir des projets des colons anglo-américains, découle des sources imprimées anglaises que j'ai traduites et analysées

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (332 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f.275-317. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2010 JeanneC1
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2010 JeanneC2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.