Une culture du risque maritime : aventures et destins des corsaires granvillais (1688-1815)

par Michel Aumont

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations. Histoire des mondes modernes, histoire du monde contemporain

Sous la direction de André Zysberg.

Soutenue en 2010

à Caen .

  • Titre traduit

    A culture of the risk at sea : adventures and fates of privateers from Granville ( 1688-1815 )


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est de mieux connaitre l'activité corsaire du port de Granville de 1688 à 1815, tant du point de vue historique que social. En confrontant des sources provinciales et parisiennes, et en traitant informatiquement les informations recueillies, apparait toute la réalité d'un port qui pratiquait régulièrement la guerre de course pendant la « Seconde Guerre de Cent Ans ». Après avoir fait connaissance avec la cité granvillaise à travers son histoire, ses infrastructures, sa population et ses activités maritimes, une réflexion s'engage pour cerner précisément l'activité corsaire du point de vue législatif : Qu'est-ce qu’un corsaire ? Les armements en guerre et marchandise peuvent-ils être considérés comme corsaires ? La guerre de course, telle qu’elle fut pratiquée par les Granvillais, est alors étudiée conflit par conflit pour établir la liste des corsaires, pour dégager les caractéristiques de la course locale quant aux bâtiments et aux hommes, mais aussi pour suivre les diverses évolutions entre 1688 et 1815 en les comparant régulièrement à celles d'autres ports corsaires comme Dunkerque et Saint-Malo. Outre ce volet historique et économique, une troisième partie est particulièrement consacrée aux acteurs de la course granvillaise : les armateurs, les capitaines et les équipages Que peut-on découvrir sur leur profil, leurs motivations, leurs aventures ? Quels étaient les risques encourus et les récompenses ? Que peut-on en conclure sur la culture du risque maritime ?

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Les corsaires de Granville : une culture du risque maritime, 1688-1815


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (520 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f.14-41. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2010 AumontC1
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2010 AumontC2
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : N RB IX GRANVILLE 39127 1
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : N RB IX GRANVILLE 39127 2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Les corsaires de Granville : une culture du risque maritime, 1688-1815
  • Dans la collection : Histoire , 1255-2364
  • Détails : 1 vol. (537 p.-XVI p. de pl.)
  • ISBN : 978-2-7535-2807-9
  • Annexes : Bibliogr. p. 507-516. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.