Écritures des voyages et vision existentialiste dans l'œuvre d'André Suarès

par Catherine Le Borgne

Thèse de doctorat en Littérature française XIXe-XXe sicèles

Sous la direction de Pierre-Jean Dufief.

Soutenue en 2010

à Brest .


  • Résumé

    En 1888, le jeune André Suarès (1868-1948) établit qu’il ne peut exister que par l’Art, les oeuvres et le monde qu’il crée; lui seul se choisit et se fait lui-même, est responsable de son existence. Ainsi l’homme suarésien va partager les préoccupations des philosophes existentialistes (bondissement, engagement, néant, angoisse, mort, altérité, aliénation), proche en cela de Jean-Paul Sartre, de Louis Lavelle entre autres. Au-delà du romantisme, la vision existentialiste que l’écrivain va développer implique alors un regard sur soi (dépasser la contingence pour tendre vers une supériorité) et sur le monde (rejet d’un monde corrompu où règnent médiocrité, mensonge et infamie), un esprit de conquête (liberté, action) qu’il va exploiter sa vie durant et transparaît, notamment, dans les écritures de ses voyages (Bretagne, Italie) qu’il publia entre 1902 et. 1937 entre Le Livre de l’Emeraude et Temples grecs, maisons des dieux, sans oublier l’ouvrage posthume Rome. Ce travail de recherche s’attache à mettre en relation voyages et pensée existentialiste en s’appuyant sur les textes littéraires mais aussi sur des citations extraites des Carnets inédits de Suarès ; la pseudonymie, la revendication d’une filiation bretonne s’inscrivant pleinement dans cette thématique.

  • Titre traduit

    Travel writings and existentialist vision in the works of André Suarès


  • Résumé

    In 1888, young André Suarès (1868-1948) establishes that he can live solely through Art, his works and the world he creates; only he chooses who he is, only he builds up himself and is responsible for his life. Thus the “suaresian” man will share the concerns of the existentialist philosophers (leaping, commitment, emptiness, fear, otherness, alienation), close in this to Jean-Paul Sartre and to Louis Lavelle among others. Beyond romantism, the existentialist vision which the writer will develop thus implies a critical look at himself (bypassing contingency to strive towards superiority) and at society (rejecting a corrupted world governed by mediocrity, lie and infamy), a spirit of conquest (liberty, action) which lie will make the most of during his whole life and which shows in particular through his travel stories (Brittany, Italy) he published between 1902 (Le Livre de 1‘Emeraude) and 1937 (Temples grecs, maisons des dieux), not to mention his posthumous work Rome. This research endeavors to make the connection between travels and existentialist vision by leaning on literary materials but also on quotations from Suarès’ unpublished notebooks ; the fact of using pen names and claiming a Breton filiation falling fully within the scope of this subject.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1256 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 1180-1241. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation. Section lettres et sciences sociales.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRX2010/45A-C

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.