L’habitation du voilier de plaisance en croisière familiale : anthropologie d’un espace et des gouvernementalités en jeu

par Stéphanie Brulé-Josso

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Jean-François Simon.

Soutenue en 2010

à Brest , en partenariat avec Centre de recherche bretonne et celtique (laboratoire) .


  • Résumé

    Effectuer des croisières dans un cadre familial et/ou amical sur des voiliers dits habitables est une activité de loisir relativement importante en France qui, aujourd’hui, soulève des questions sociales diverses. J’ai choisi de poser un regard anthropologique sur cette pratique située dans un entre-deux disciplinaire, entre champ du maritime et champ de l’habitation. Plus précisément, la vie à bord des voiliers pose la question des liens entre le dispositif spatial, création architecturale, et les possibilités d’action des occupants. Une perspective diachronique permet de situer les emménagements contemporains des voiliers dans l’architecture des habitations bourgeoises et plus particulièrement dans la société bourgeoise du 19e siècle, période à laquelle la petite plaisance familiale se développe en France. La recherche du confort et le maintien de la hiérarchie à bord apparaissent alors comme des thématiques récurrentes éclairant tant la question des «bateaux-ventouses » qui ne navigueraient pas assez, encombrant les ports, que celle de l’exclusion des femmes du désir et du goût de naviguer.

  • Titre traduit

    Living aboard pleasure sailing boats on family cruises : an anthropological study of a living space and the related governance mentalities at stake


  • Résumé

    Going on cruises as a family and/or with friends on sailing boats with accommodation is a relatively popular leisure activity in France whceh, today, raises a wide variety of social questions. I have chosen to cast an anthropological eye-view on this activity which falls between two disciplinary areas: that of maritime and that of living space. More specifically, life on board sailing boats raises questions about the interaction between the available space, architectural design and the possibilities of its occupants to take action. From a diachronic perspective we can see that eontemporary lay-outs of sailing boats resemble the architecture of upper-middle class houses, especially those of the 19°’ century: a period when leisure-time within the family unit began to emerge. Desire for comfort and the respect for onboard hierarchy seem to be recurring themes, shedding considerable light not only on the subject of sailing boats which rarely go out sailing and block up marinas, but also the exclusion of women from the desire to sail and the pleasure of sailing.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (1150 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 1063-1116. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation. Section lettres et sciences sociales.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRX2010/11A-B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.