Les édifices quotidiens de l’agriculture, 1945-1999 : de la modernisation des fermes traditionnelles à l’inscription des nouveaux ateliers de production dans l’environnement

par Hervé Cividino

Thèse de doctorat en Aménagement de l'espace et urbanisme

Sous la direction de Daniel Le Couédic.

Soutenue en 2010

à Brest .


  • Résumé

    La révolution agricole de la seconde partie du XXe siècle s’est traduite par une transformation profonde de l’architecture des bâtiments d’exploitation. Dans le mouvement d’intensification des pratiques de culture et d’élevage, des constructions industrialisées ont remplacé les édifices traditionnels. Cette thèse interroge le surprenant divorce entre architecture et agriculture qui intervint alors. Il s’agit d’établir comment s’est opérée la mutation des constructions rurales et de comprendre les modalités de diffusion des innovations en identifiant les moments de progression et de rupture ainsi que leurs acteurs. Ces interrogations ont pour objet de démontrer que les nouvelles formules constructives ne furent pas seulement le résultat d’une évolution des techniques et des programmes, mais aussi de la volonté du monde agricole de conduire lui-même la modernisation à une époque où, encore majoritaire dans les campagnes, il présidait à la gestion et à l’économie du monde rural.

  • Titre traduit

    Daily buildings of farming, 1945-1999 : from modernizing traditional edifices to blending new production shops in environment : technical innovations, architectural approaches, actors and discourses


  • Résumé

    The agricultural revolution of the second part of the 2Oth century has led to a deep change in the architecture of farm buildings. During the intensification and modernisation of farming practices, traditional edifices have been replaced by industrial buildings. This thesis deals with the incredible split that happened between architecture and farming at that time. How did the gradual transformation of rural buildings take place? What were the main periods of progression and breakdown? How has innovation spread? Who were the main actors of this story? The aim of these questions is to show that the new architectural forms that arose did not only result from the evolution of building techniques and farming programs. Indeed, they are also due to the desire of farmers, who had the economical and political lead role in rural areas to be the driving force of modernization.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Architectures agricoles : la modernisation des fermes, 1945-1999


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (588 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 562-577. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation. Section lettres et sciences sociales.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRX2010/9A-C
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Maison de la Recherche en Sciences humaines. Centre de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CIV 2010

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2864
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Architectures agricoles : la modernisation des fermes, 1945-1999
  • Dans la collection : Art & société , 1272-1603
  • Détails : 1 vol. (360 p.-[16] p. de pl.)
  • ISBN : 978-2-7535-1747-9
  • Annexes : Bibliogr. p. 351-353
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.