Les Disparités territoriales de mortalité et leur évolution depuis le début des années quatre-vingt : apports et limites de la prise en compte de l'inégale répartition spatiale des groupes sociaux en France métropolitaine

par Farida Laoudj

Thèse de doctorat en Démographie

Sous la direction de Christophe Bergouignan.

Soutenue en 2010

à Bordeaux 4 .


  • Résumé

    En France métropolitaine, l’augmentation quasi-régulière de l’espérance de vie à la naissance dans toutes les régions depuis le début des années 1980 s’est traduite par le maintien des disparités régionales de mortalité. Plusieurs outils démographiques (rapport des quotients, composante des différences régionales d’espérance de vie associée à une cause de décès, contribution des causes de décès aux différences des taux, indice de dissimilitude, standardisation directe et indirecte des variables sociales) ont permis de mesurer ces tendances et de les analyser, du début des années 1980 au milieu des années 2000. L’inégale répartition des groupes sociaux entre les régions combinée à des spécificités régionales en matière de comportement, d’environnement et de secteurs d’activité, explique une partie de ces différences régionales de mortalité. Les disparités de mortalité sont néanmoins beaucoup plus importantes à l’échelle cantonale qu’à l’échelle régionale et la part de la variance de la mortalité entre cantons tend à s’accroître depuis le début des années 1980. Pour décomposer et comprendre ces différences inter-cantonales on part d’une observation démo-géographique pour étudier les corrélations spatiales de la mortalité avec les facteurs sociaux et l’habitat des personnes âgées. L’ensemble de ces analyses sont intégrées dans des modèles multi-niveaux qui associent les facteurs ici étudiés et les effets territoriaux. Ces modèles confirment la faiblesse relative des « effets régions » dans les différences locales de mortalité. Ils montrent aussi qu’une partie de ces différences s’explique par l’inégale représentation des groupes sociaux entre les cantons et par la concentration des établissements d’hébergement des personnes âgées qui engendre des effets de sélection migratoire selon l’état de santé.

  • Titre traduit

    Spatial disparities of mortality and evolution since the early 80s : contributions and limitations of the social groups unequal distribution in metropolitan France.


  • Résumé

    In Metropolitan France, the almost steady increase in life expectancy at birth all over the regions since the beginning of the eighties results in the maintaining of the regional disparities of mortality. Several demographic tools (Ratio of quotients, component of regional differences of life expectancy associated with a death cause, the role of death causes to rate differences, dissimilarity index, direct and indirect standardization of social variables) have enabled to measure and analyze these tendencies from the beginning of the 1980s until the mid-2000s. The unequal distribution of social groups between the areas combined with regional specificities in terms of all of behavior, environment and sector of activity accounts for a part of these regional differences in mortality. Nevertheless, the disparities of mortality are much more significant on a cantonal scale than they are on a regional one. The part of mortality variance between cantons tends to increase since the beginning of the 1980s. In order to break down and understand these inter-cantonal differences, a demo-geographical observation is used to study the space correlations of mortality with social factors and accommodation for old people. All these analyses are integrated into multilevel models which associate the factors hereby studied and the territorial effects. These models confirm the relative weakness of “areas effects” in the local differences in mortality. They also show that a part of these differences is explained by the unequal representation of social groups between the cantons and by the build-up of accommodation for old people who generates effects of a migratory selection that depends on health.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (332-103 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 305-314. Index.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : BTT 550002%010-80
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : BTT 494009-1857
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la documentation. Bibliothèque des Centres de recherches en droit.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THE-43
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.