Le tourisme ferroviaire à petite vitesse

par Jean-Jacques Marchi

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Bertrand Blancheton.

Soutenue en 2010

à Bordeaux 4 .


  • Résumé

    Le tourisme ferroviaire à petite vitesse est constitué des pratiques de tourisme ou de loisirs effectuées par chemin de fer, à un rythme lent, pour lʼattrait que représente le mode ferroviaire en lui-même : découverte de paysages, contact avec un patrimoine «vivant», vécu dʼexpériences originales. Après avoir évoqué les cadres technique et réglementaire puis décrit les matériels roulants, lʼauteur détaille lʼoffre en distinguant trois univers de tourisme ferroviaire. Sʼen suit une estimation de la taille du secteur en termes de chiffre dʼaffaires et dʼemplois. Les résultats dʼune enquête empirique réalisée à bord de trois trains touristiques permettent dʼappréhender les demandes et les pratiques des visiteurs, tout en soulignant des points communs et des divergences entre les exploitations. Lʼétude de la dynamique historique du tourisme ferroviaire, des années 1870 à nos jours, met en évidence trois grandes formes : la forme de loisirs, la plus ancienne ; la forme patrimoniale, née dans les années 1950 et portée par des «ferrovipathes» entreprenants ; la forme hybride, synthèse des deux premières formes, apparue dans les années 1980. Face aux mutations du tourisme et des loisirs (enjeu de la durabilité touristique, diversification des intérêts et des pratiques des visiteurs), le tourisme ferroviaire a des atouts à mettre en valeur : impact réduit sur lʼenvironnement, capacité à structurer lʼespace et à maîtriser les flux de visiteurs, adaptation à des expériences à valeur ajoutée, réponse aux évolutions récentes de la demande (tourisme lent).

  • Titre traduit

    Slow rail tourism


  • Résumé

    Slow rail tourism encompasses tourism and leisure practises driven by a special interest in travelling by train : the slow pace of the journey allows discovery of the scenery, contact with preserved railway heritage and enjoyment of unique experiences. After presenting both technical and legal frames, and describing the different types of rolling stock, the author focuses on the supply-side by identifying the three worlds in slow rail tourism. Then follows an estimate of slow rail tourism sector in terms of turnover and employment. Demands and practices are revealed through a survey carried out among visitors in three different tourist trains. Similarities and differences are pointed out. From the 1870ʼs to nowadays, the study of historical dynamics in slow rail tourism shows three main forms : the ancient leisure form ; the heritage form, born in the 1950ʼs and promoted by enterprising railway enthusiasts ; the hybrid form, synthesis of the two former, which appeared in the 1980ʼs. Coping with tourism and leisure challenges (tourism sustainability, widening of interests and practices of visitors), slow rail tourism emphasizes low environmental impact, ability to structure space and manage tourist flows, adaptability to added-value experiences and responses to recent changes in demand (slow tourism).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (605 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 466-492.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : BTT 550002%010-51
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : BTT 494009-1828
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.