L'expression numérique de soi : étude des prodcutions médiatiques des jeunes des quartiers populaires

par Nayra Vacaflor

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Valérie Carayol.

Soutenue en 2010

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Cette thèse s’inscrit dans le cadre du programme de recherche financé par le Conseil Régional d’Aquitaine intitulé : « Construction des identités et pratiques médiatiques : étude d’une crise de la transmission ». Nous avons mené l’enquête pendant onze mois en immersion dans différentes Zones Urbaines Sensibles (ZUS) en Région Aquitaine sur cinq municipalités. Une triangulation méthodologique basée sur l’observation participante, des entretiens et des méthodes visuelles, nous a permis d’observer au plus près les productions médiatiques des jeunes (15-25 ans). Nous avons développé tout au long de cette thèse une notion qui essaie de rendre compte des actions, des manières, des procédures et des instruments que le jeune de quartier populaire met en place pour produire, exprimer, enfin communiquer, son identité. Les productions médiatiques jouent un rôle médiateur de légitimation et de reconnaissance. La culture expressive des jeunes s’inspire essentiellement du quotidien pour narrer quelque chose à travers une technologie. Ce quotidien est chargé d’affectif et les médiations familiales, amicales, situationnelles et institutionnellesdeviennent les lieux symboliques de construction de leur soi. Les productions numériques des jeunes, représentent un bon catalyseur pour l’émancipation de l’individu. Nous mettons l’accent sur l’émancipation en donnant naissance à un soi libre de s’exprimer sous les formes diverses de communication qui lui sont offertes. Les jeunes de ces quartiers, vivent dans un enfermement physique (par la structure des bâtiments) et moral (par leur condition socio-économique et culturelle). C’est dans ce contexte que les diverses productions médiatiques de ces secteurs populaires, donnent un caractère nouveau aux stéréotypes de « la cité ». Ces productions, avant tout communicationnelles, témoignent d’une tentative de faire voir les traits auxquels ils ont été assignés, ce qui constitue en soi un mode de résistance à la disqualification. Ces jeunes se découvrent comme sujets singuliers par l’intermédiaire d’une technologie numérique, donnant naissance ainsi à une expression numérique de soi propre et authentique des quartiers populaires.

  • Titre traduit

    The digital expression of the self : a study of youth media productions in the suburban housing projects


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (392 p.)
  • Annexes : Bibliogr. : p. 323-382. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.