Cheikh Ibrahim Niasse (1900-1975) : précurseur de la Tijâniyya au Niger : étude doctrinale de sa pensée et ses implications sociales et politiques

par Ibrahim Moussa

Thèse de doctorat en Cultures et sociétés dans le monde arabe et musulman

Sous la direction de Rita Moucannas-Mazen.

Soutenue en 2010

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    La Tijâniyya est l’une des plus grandes confréries musulmanes d’Afrique de l’Ouest. L’avènement de Cheikh Ibrahim Niasse a beaucoup contribué au renforcement des assises de cette voie soufie dans cette partie du continent Africain. La particularité du mouvement de la Faydha, dont le guide est Cheikh Ibrahim Niasse réside dans la capacité de la Tijâniyya à revivifier l’islam, à consolider l’élan de la spiritualité qui constitue l’âme de cette religion universelle. L’autre spécificité du mouvement niassène est la vocation qu’elle à d’éduquer les masses, d’orienter les jeunes au sein des zawiyas, véritables écoles de vie où sont enseignés les valeurs d’un islam tolérant qui prône la Paix et le dialogue. Ces valeurs, savamment gardées par les Cheikhs, sont l’héritage soufi légué par leur Maître, Cheikh Ibrahim Niasse. Une autre distinction de ce mouvement, ce sont ses capacités d’adaptation et de flexibilité qui proviennent essentiellement des atouts d’une voie soufie ouverte à la modernité, mais qui sauvegarde ses valeurs. Cet élan de renouveau est entretenu par la Faydha qui, désormais constitue non seulement le parachèvement de la tarîqa Tijâniyya sur le plan spirituel et social mais aussi le souffle intérieur qui, en faveur de l’envergure mondiale qu’elle prend est un facteur important avec lequel il faudra à l’avenir prendre en compte pour la recherche de solutions au désenchantement actuel du monde et au climat de sclérose qui l’atteint de plus en plus.

  • Titre traduit

    Sheikh Ibrahim Niasse (1900-1975) : precursseur of the Tijaniyya in Niger : doctrinal study of its thought and its social and political involvements


  • Résumé

    Tijaniyya is one of the important Muslim brotherhoods in West Africa. The accession of Sheikh Ibrahim Niasse recessed the basics of Sufism in this part of Africa. The special feature of Faydha movement, which guide is Sheikh Ibrahim Niasse, is laid in the capacity of Tijaniyya to revivify Islam; and to consolidate spirituality which is the soul of this universal religion. The other characteristic of niassene’s movement is its suggestion to civilize all people, to give direction to young people in to Zawiyas which are real schools of life where are taught Islam values of tolerance which lauds Peace and dialogue. These values kept in secret by Sheikhs are Sufi inheritance leaved by their majors. Another difference of this movement is its adaptability and flexibility which comes mainly from Sufism assets opened up to modernity, all in saving its values. The revival is been supported by Faydha which is for now on the perfection of Tarîqa Tijaniyya on the spiritual side but also in its international importance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (650 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 546-557

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.