Passages en ville : territorialités de la dispersion et de la circulation, l'exemple des Maasai à Arusha (Tanzanie)

par Maïlys Chauvin

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de François Bart.

Soutenue en 2010

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Town has been taken a new position today within the space of the Maasai pastoral people in eastern Africa. Town is connected to a disseminated places system distributed between local, regional and east-african space. They are linked through circulations and social networks carried by individuals who are temporarily detached from the social corps based in the localities. The cases of urban workers involved in security employment and middle class workers leading the pastoral movement in Arusha demonstrate that town is invested and transformed as a vital ressource-place and political place. Arusha town is an exemplary case. The action of ordinary people in the present case the watchmen, dispersed and circulary, builds up a diffuse power on space and society. The risk of atomization is prevented by a coordinated and powerful social machinery based on urban insertion but also autonomy, the temporarily shifting and anchoring of « Us » and politics, the production of connection and internal and external linkage places within the urban space, the entertainment of an ubiquitous link with the familiar space through material and non material processes, the importance of the pastoral ideal as a life project. Town is not the final destination but a relay place connected and pluged in a vast and circulatory territory. Watchmen in Arusha, detached herders and travelling workers, demonstrate a little engaged and passage urban citadinité (urbandwellership). Nevertheless they contribute to the production of town and its redefining identity and also to the stretching of the mobile space they run.

  • Titre traduit

    Passing through town : dispersal and circulation territorialities, a case study from the Maasai in Arusha town (Tanzania)


  • Résumé

    La ville prend aujourd'hui une place inédite dans l'espace de la population pastorale maasai en Afrique de l'Est. Elle est raccordée à un système de lieux dispersés, égrénés entre localité, région et espace est-africain. Ils sont reliés grâce aux circulations et aux réseaux sociaux que portent des individus détachés temporairement du corps social basé dans les localités. Les exemples des travailleurs urbains inscrits dans la filière de gardiennage et de sécurité et de la classe moyenne porteuse d'un mouvement pastoral à Arusha montrent que la ville est pleinement investie et transformée en lieu-ressource vital et en lieu politique. La ville d'Arusha est à ce titre exemplaire. L'action des gens ordinaires ici des gardiens, dispersée et circulante, constitue un pouvoir diffus sur l'espace et la société englobante. Le risque d'atomisation est prévenu par une machinerie sociale coordonnée et puissante fondée sur : une insertion sociale en ville réelle mais autonome, le déplacement et l'ancrage temporaire du Nous et du politique, la production de lieux de branchement et de liaison interne et externe dans l'espace urbain, l'entretien omniprésent du lien avec l'espace familier par des processus matériels et immatériels, la prégnance de l'idéal pastoral comme projet. La ville n'est pas la destination finale mais un lieu relais branché sur un territoire circulatoire qui la dépasse largement. Les gardiens à Arusha, éleveurs en détachement et travailleurs circulants, se distinguent par une citadinité passagère et peu engagée. Ils contribuent cependant à la production de la ville et à la redéfinition de son identité ainsi qu'à l'étirement de l'espace mobile qu'ils animent.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (371 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f.355-371

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre interdisciplinaire d'études urbaines. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THEO0-8
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.