Les relations entre crise urbaine et infection à VIH-Sida à Nairobi, Kenya : approche géographique exploratoire

par Matthieu Miralles

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Bernard Calas.

Soutenue en 2010

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    According to different surveys conducted during the last decade, the geographical distribution of HIV-AIDS in Nairobi would be characterised by disparities which coincide with the geography of urban poverty in Nairobi. The HIV prevalence seems to be higher in Nairobi slums compared to Nairobi as a whole. In the mean time, in Kenya poverty is not a systematic determinant of vulnerability to HIV/AIDS. To which extent can we explain HIV/AIDS disparities by poverty and urban crisis phenomenon epitomized by Nairobi slums ? The first objective of this research is to demonstrate the relevance of urban crisis concept to qualify the social, economic and urban context of Nairobi. The second objective is to find out links between urban crisis effects and factors associated to HIV/AIDS in Nairobi slums. My research is based on a model consisting of different effects of urban crisis –poverty, informal settlement, violence- and consider cultural and political factors as well.

  • Titre traduit

    Urban crisis and HIV/AIDS in Nairobi, Kenya : a geographical approach


  • Résumé

    Selon des enquêtes réalisées au cours de la dernière décennie, la distribution géographique de l’infection à VIH-Sida à Nairobi serait marquée par des disparités qui coïncident avec les fortes inégalités socio-économiques et résidentielles qui dessinent la géographie de la pauvreté urbaine dans la capitale. L’infection à VIH-Sida a-t-elle trouvé un terreau favorable à sa transmission et à sa diffusion dans les zones d’habitat spontané qui parcourent la capitale et se développent selon un rythme impulsé par l’histoire et la géographie économique, politique et démographique du Kenya depuis l’indépendance ? La notion de crise urbaine pourrait être une clé de lecture de la distribution géographique de l’infection à VIH/sida à Nairobi. Cependant, au Kenya, la pauvreté, symptôme essentiel du phénomène de crise urbaine, ne se profile pas comme un déterminant systématique de la vulnérabilité à l’infection à VIH. La non-circoncision, les maladies sexuellement transmissibles (MST), les inégalités de genre et la violence conjugale ; la polygamie, interviennent également dans la diffusion de l’infection au Kenya. L’objectif de cette recherche est de démontrer la pertinence du concept de crise urbaine pour qualifier les contextes sociaux, économiques et urbains de Nairobi et l’impact des symptômes de cette crise urbaine sur les facteurs d’exposition et de transmission de l’infection à VIH. Ma recherche s’appuie sur une grille d’interprétation dont la pierre angulaire est formée par les manifestations de ce phénomène de crise, sans évacuer toutefois le poids de facteurs qui lui sont exogènes, qu’ils soient de nature socio-culturelle, démographique ou encore politique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (337 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 321-334

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2957
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.