L' influence de l'islam sur l'enseignement au Niger : le cas de la ville de Maradi

par Mamadi Diakité

Thèse de doctorat en Cultures et sociétés dans le monde arabe et musulman

Sous la direction de Rita Moucannas-Mazen.

Soutenue en 2010

à Bordeaux 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail, s’inscrit dans le cadre d’une analyse, d’une démonstration de l’influence de l’islam sur le système éducatif nigérien et de ses pratiques en s’appuyant sur le cas de la ville de Maradi. Le Niger étant l’un des pays les plus pauvres de la planète, il n’a ni la capacité, ni les moyens d’assurer ou de répondre au besoin éducatif de tous ses fils : pour une généralisation de l’éducation de base, il n’a pas d’autre choix que de compter sur l’éducation musulmane ; or, celle-ci se heurte à plusieurs difficultés majeures (manque d’investigations, d’études descriptives, pauvreté de la recherche et négligence). En effet ces dernières années, nous assistons à une modernisation des écoles coraniques ainsi qu’à une montée de l’intégrisme dans la société civile, ceci avec une aide certaine des pays étrangers et de l’influence qu’ils exercent, malgré la quasi absence de l’Etat. Une confrontation s’impose également entre éducation formelle et non formelle, entre sciences religieuses et sciences profanes, qui cherchent à résoudre ces oppositions d’une manière intelligente et rationaliste sans tomber dans l’intolérance, l’intégrisme, l’obscurantisme voire même le fondamentalisme. Ainsi nous avons étudié le système éducatif musulman dans le contexte nigérien sur le plan historique et pédagogique, à travers différents niveaux, depuis la famille, l’école coranique jusqu'à la medersa et au-delà : les questions s’imposent. Comment justifier cette montée de l’intolérance religieuse dans un pays laïc ? Comment expliquer le besoin permanent de la population musulmane de se référer sans cesse à la religion pour expliquer tous les phénomènes rattachés à leur société, qu’ils soient de nature sociale, politique ou économique ? Comment l’Etat perçoit-il et agit-il vis-à-vis de cette vague dite islamique ? Quels sont les facteurs et les causes de cette montée ? Quel est le rôle de l’Etat face à cette montée islamique ? Quels sont ses avantages et sa contribution où même sa portée, dans un monde de globalisation et de modernisme, tant sur le plan social, politique qu’économique dans le monde contemporain nigérien ? Quels sont les impacts qu’exerce cette forme d’éducation sur la population d’un milieu qui n’est pas forcement homogène sur le plan religieux ? Et enfin quelles orientations pouvons-nous donner à cette éducation pour contribuer au développement socio-économique du Niger en général et de Maradi en particulier ?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (324 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 320-321

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.