Dans la tourmente rwandaise : étude lexico-sémantique du discours de la radiotélévision libre des Mille Collines (RTLM), [octobre 1193-juillet 1994]

par Joséphine Tuvuzimpundu

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Musanji Ngalasso-Mwatha.

Soutenue en 2010

à Bordeaux 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail s’inscrit dans la perspective d’une analyse sociolinguistique du discours de la RTLM entre octobre 1993 et Juillet 1994. Dans la perspective de la méthode lexicologique et lexico-sémantique, il met en relation des comportements diversifiés repérés au niveau des mots dans leur rapport à l’extra-linguistique, c’est-à-dire au hors-texte social et historico-linguistique. S’appuyant aussi sur la théorie de l’énonciation, il montre la manière dont les journalistes s’impliquent dans le discours. La première tâche a été d’esquisser la configuration sociohistorique pour essayer de dessiner le cadre sociopolitique et socioculturel qui peut avoir été propice à la production du discours de la RTLM que nous nous sommes proposé d’analyser. Dans un deuxième temps, nous avons montré que dans l’usage qu’elle fait des pronoms personnels, la RTLM considère que son message ne concerne qu’elle et les sympathisants de la cause qu’elle défend. Cette logique aboutit à une bipolarisation permanente, où l’on distingue le mauvais FPR face au bon MRND, ce qui débouche sur la diabolisation du FPR, donc des Tutsi qui se trouvent exclus de la communauté rwandaise. Ceci est d’autant vrai que, comme nous l’avons montré dans la troisième et dernière partie, les mots comme pouvoir, démocratie, gouverner, etc. Ne s’inscrivent nullement dans le même champ sémantique que le mot tutsi ou le sigle F. P. R. Auquel il est associé. Identifié comme « ennemi », le Tutsi ne peut s’attendre qu’à être sanctionné. Le discours inocule les germes de la négation de l’autre, lui refusant ainsi toute humanité. La RTLM recourt alors à une image, portée par le verbe travailler, gukora qui, employé dans son sens figuré, porte en lui l’exhortation à tuer les « inyenzi ». Peut-être est-ce là l’objectif essentiel du message de la RTLM.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (578 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 279-302

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.