La représentation du sacré et du pouvoir chez Ahmadou Kourouma

par Faustin Mezui M'Okane

Thèse de doctorat en Littérature africaine d'expression française

Sous la direction de Jean-Michel Devésa.

Soutenue en 2010

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    La problématique du pouvoir politique est obsédante dans la littérature africaine d'expression française. Née du fait colonial et en réaction contre ce système, la production littéraire n'a jamais cessé, de manifester à l'égard des pouvoirs une sensibilité particulièrement aiguë. Dans l'oeuvre romanesque d'Ahmadou Kourouma, deux catégories d'autorité apparaissent simultanément : l'une traditionnelle, l'autre moderne. Les pouvoirs traditionnels tirent leur ligitimité de la "charte mythique", reliant le roi aux ancêtres fondateurs. En raison de ce contrat social, le chef exerce une autorité toute relative où le despotisme est quasi absent. Les pouvoirs modernes opèrent de manière sélective dans le substrat culturel africain, retenant des pratiques, des discours et des savoirs jugés légitimes en d'autres temps, qu'ils actualisent. Par cette réappropriation des valeurs anciennes, les chefs modernes ont une prétention à la divinité. Toutefois les bases de cette ambition sont mises en cause par la violence extrême caractérisant leur exercice du pouvoir. Pour caractériser le "désenchantement national", l'écrivain puise dans le répertoire malinké la vitalité de son discours. Et c'est pour cette raison que son écriture ressemble aux envolées oratoires des griots du mandingue.

  • Titre traduit

    The representation of sacred and power to Ahmadou Kourouma


  • Résumé

    The problem of political power id obsessing in African literature of French expression. Born from the colonial fact and in reaction against that system, literary production ceased forever, to express with regard to the powers a particularly acute sensitiveness. In Ahmadou Kourouma's novel, two categories of authority appear simultaneously : the traditional and the modern one. The traditional powers draw their ligitimacy from the "mythical contract", connecting the king to the founding ancestors. Because of this social contract, the chief exerts a quite relative authority where the despotism is quasi absent. Modern powers thus operate in a selective way in the African cultural substrate, retaining practices, speeches and knowledge considered to be, legitimate in other times, they bring them up to date. By using values, modern chiefs have a claim with the divinity. However, the bases of this ambition are called into question by the extreme violence characterizing their exercise of power. To characterize the "national disenchantment", the writer draws from the Malinke repertory the vitality of his speech. And for this reason his writing resembles the oratory aptitude of Mandingue chanters.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (374 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 336-359

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Limoges (Bibliothèques). Faculté des Lettres et des Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.