La politique étrangère américaine au Moyen-Orient après le 11 septembre 2001 (2001-20074)

par Mamduh Nayouf

Thèse de doctorat en Cultures et sociétés dans le monde arabe et musulman

Sous la direction de Samaha Khoury.

Soutenue en 2010

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    The September 11 attacks against the United States provided an opportunity to implement both approaches considered the cornerstone of a new policy or a big mutation named by specialists “the George Walker Bush Revolution in foreign policy ”: 2-The United states is at war against global terrorism (global war on terror); 2 - Their policy must be offensive, and be prepared to act pre-emptively and unilaterally if necessary, American power is the foundation of world order and the spread of democracy and freedom is the key of peace in the world. The Middle East is most concerned, particularly the most targeted by the war on terror. Historically, successive American administrations have followed a realpolitik based on the status quo, the United States rely on the assumption that the stability of autocratic and totalitarian regimes in the Middle East may at least, protect the national security of the United States. The Bush administration sees things differently, and acknowledges that the same regimes are part of the problem. It pursues a policy with two aspects adopted into the National Security Strategy of the White House: 1 - Security is a permanent struggle against the tyranny of rogue states and weapons of mass destruction (WMD); we must lead the response to this by using the most effective means. 2- The use of “hard power”. The objective of this research is to explain changes in U. S. Foreign policy in a specified period, to show whether the Bush administration will succeed in making suitable changes with traditional American interests, these interests will include: The protection of U. S. Economic interests in securing oil resources in the Persian Gulf; The support and protection of Israel; An alliance with authoritarian political regimes, but "moderate", a revisionist policy based on: The use of military force to get rid of weapons of mass destruction (WMD) in Iraq; A change of regime for establish democracy; The principle of establishing a Palestinian state to resolve the Israeli-Palestinian conflict; The break with the regimes “sponsors of terrorism” such as the Syrian regime. The time frame covers the first term of President George W. Bush (2001-2004), focusing on the post September 11 2001. The study is written from French, English and Arabic sources. It is based on official statements, documents, interviews and articles. It takes advantage of the books considered as important references on the subject.

  • Titre traduit

    American foreign policy in the Middle East following September 11/2001 (2001-2004)


  • Résumé

    Les attaques du 11 septembre 2001 contre les Etats-Unis donnent l’occasion de mettre en oeuvre deux approches constituant la pierre angulaire de ce qui est nommé par les spécialistes américains la Révolution de George Walker Bush en politique étrangère : 1- les Etats-Unis sont en guerre mondiale contre le terrorisme (global war on terror), 2- leur politique doit rester offensive, et ils doivent être prêts à agir préventivement et unilatéralement si nécessaire, la puissance américaine constitue le fondement de l’ordre mondial, et la propagation de la démocratie et la liberté est la clé pour la paix au monde. Les pays du Moyen-Orient sont les plus concernés, même les plus visés par la guerre anti-terrorisme. Historiquement, les administrations américaines successives ont suivi une realpolitik fondée sur le statu quo, c’est-à-dire que les Etats-Unis se reposent sur l’hypothèse selon laquelle la stabilité des régimes politiques autocratiques et totalitaires au Moyen-Orient peut, au minimum, protéger la sécurité nationale des Etats-Unis. L’administration Bush voit les choses autrement ; elle reconnaît que les mêmes régimes font partie du problème. Cette administration mène une politique avec deux aspects adoptés dans la National Security Strategy de la Maison Blanche : 1- la sécurité est un combat permanent, contre la tyrannie, les Etats-voyous et les armes de destruction massive (ADM), à mener en ayant recours aux armes les plus efficaces possible. 2-l'usage du « hard power ». L’objectif de cette recherche est d’expliquer les mutations de la politique étrangère américaine dans une période précise, de montrer si l’administration Bush va réussir à rendre convenable avec les intérêts traditionnels américains qui sont : protéger les intérêts économiques américaines par la sécurisation des ressources pétrolières au Golfe arabo-persique ; soutenir et protéger Israël ; s’allier avec des régimes politiques autoritaires mais « modérés », une politique révisionniste fondée sur : l’utilisation de la force militaire pour se débarrasser d’armes de destruction massive (WMD) en Irak ; Le changement du régime Regime change pour établir la démocratie ; Le principe d’établir un Etat palestinien pour régler le conflit israélo-palestinien ; La rupture avec des régimes « sponsors du terrorisme » comme le régime syrien. Le cadre temporel recouvre le premier mandat de la présidence de George W. Bush (2001-2004), en mettant l’accent sur la période de l’après 11 septembre 2001. L’étude est rédigée à partir de sources francophones, anglo-saxonnes et d’autres en langue arabe, elle s’appuie sur des déclarations officielles, documents, interviews et articles. Elle profite des ouvrages considérés comme des références importantes sur le sujet.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par l'Harmattan à Paris

Vers le déclin de l'influence américaine au Moyen-Orient ?


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (359 p.)
  • Annexes : Bibliogr. : p. 326-356

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par l'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Vers le déclin de l'influence américaine au Moyen-Orient ?
  • Dans la collection : Comprendre le Moyen-Orient
  • Détails : 1 vol. (242 p.)
  • Notes : Autre tirage : 2015.
  • ISBN : 978-2-343-02777-7
  • Annexes : Bibliogr. p. [231]-242. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.