Phénomène et manifestations de hiatus au sein des interactions langagières orales : des révélateurs d’obstacles aux apprentissages scolaires en fin d'école primaire

par Martine Champagne-Vergez (Champagne)

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Jean-Paul Bernié.

Le président du jury était Franc Morandi.

Les rapporteurs étaient Elisabeth Nonnon, Gérard Sensevy.


  • Résumé

    En quoi le phénomène de hiatus, observé au sein des interactions langagières orales, peut-il devenir un révélateur d’obstacles aux apprentissages scolaires, dans les disciplines où l’émotion esthétique est sollicitée ?Pour traiter cette question, et plus spécifiquement le phénomène de hiatus et ses manifestations en situation scolaire, notre recherche convoque des travaux issus des sciences du langage, de la didactique, de la littérature, de la sociologie de l’éducation ainsi que de l’anthropologie. Prenant appui sur 7 corpus enregistrés dans des classes de fin de cycle 3, nous avons analysé le rôle et les marqueurs de hiatus dans la construction de contenus disciplinaires tels que la compréhension et l’interprétation d’œuvres littéraires ou de productions plastiques réalisées par les élèves. En tant qu’action langagière, le hiatus apparaît, dans les données recueillies, comme un lieu de tensions entre des sens et des significations, entre des pratiques sociales de référence déjà construites par certains élèves et des pratiques scolaires qui les convoquent, le tout au sein d’activités langagières scolaires et scolarisées. Selon nous, l’enjeu didactique est alors de faire de ces lieux de tensions, voire de ruptures, cognitivo-verbales - observables dans les discours - des « objets problèmes didactiques » afin notamment que les élèves en difficulté, et pourtant porteurs de questions en adéquation avec l’activité demandée par l’enseignant, puissent mener à bien la construction des objets enseignés. Au final, cette étude de cas permet de cibler des manifestations de hiatus en situation scolaire et d’interroger leurs effets sur la transformation des situations étudiées, sur la place et le rôle des apprenants, sur leurs difficultés scolaires dans les disciplines et les activités considérées ainsi que sur la construction de significations.

  • Titre traduit

    The phenomenon and outward signs of hiatus within oral language interactions : indicators of obstacles to school learning at the end of elementary schooling


  • Résumé

    How may the phenomenon of hiatus, observed within oral language interactions, become an indicator of obstacles to school learning in school subject that appeal to aesthetic emotion?To address this question, and more specifically the phenomenon of hiatus and its outward signs in a school context, our research brings together work from language science, didactics, literature, educational sociology and anthropology. Focusing on 7 groups recorded at the end of the elementary school cycle, we have analysed the role and the markers of hiatus in the building of subject content such as the understanding and interpretation of literary works or the handiwork produced by pupils. As a language action, the phenomenon of hiatus appears in the data collected as a site of tension between senses and meanings, between benchmark social practices already acquired by certain pupils and school practices that summon them, all within school and school-related language activities. In our opinion, the didactic issue here is to turn these sites of cognitive-verbal tension or even rupture – observable in speech – into « didactic issue items » so that pupils experiencing difficulties – yet still asking questions that are relevant to the activity requested by the teacher – may succeed in their construction of the subjects being taught. Ultimately, this case study allows us to target outward signs of hiatus in a school context and to query their effects on the transformation of studied situations, on the place and role of teachers, on their schooling difficulties in the school subject and activities under consideration, and on the building of significations.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.