Les comportements d'opposition d'élèves orientés par défaut en lycée professionel et l'échec de la relation éducative

par Catherine Bouriot

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Jean-Claude Manderscheid et de Jean-Pierre Minary.

  • Titre traduit

    Oppositional behaviour of pupils / students guided by default to vocational schools and failure of the educational relationship


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse en sciences de l'éducation s'inscrit dans le champ de la psychologie sociale. Elle porte sur l'analyse des comportements d'opposition mis en place par les élèves orientés par défaut en lycée professionnel et en mesure les conséquences, sur l'élève, la classe et les membres des équipes éducatives. Durant une année scolaire, nous avons suivi une classe de seconde BEP métier de la comptabilité de notre établissement d'exercice dans lequel nous sommes conseillère principale d'éducation. Cette classe compte 50% d'élèves orientés par défaut, les nombreuses difficultés rencontrées au quotidien nous ont amené à nous questionner sur le lien entre orientation par défaut et échec de la relation éducative. Cet échec se caractérise par des démissions, du décrochage, un absentéisme important, des perturbations, des incivilités et de la violence. Le climat de classe est très lourd à supporter tant pour l'ensemble des élèves que pour les professeurs. L'enseignement est rendu quasiment impossible par les multiples perturbations : retards, remarques intempestives, bavardages, jets de projectiles, incivilités. Nous avons travaillé à partir des documents officiels ou officieux propres à cette classe, d'un carnet de bord, de questionnaires soumis aux enseignants, de devoirs réalisés par les élèves, etc. Cette recherche nous a permis d'identifier les comportements d'opposition mis en place par les élèves orientés par défaut, qui se révèlent comme des stratégies de préservation de l'estime de soi. S'ils provoquent l'échec de la relation éducative pour l'élève orienté par défaut, le processus de destruction de la relation éducative atteint également les autres élèves de la classe et les partenaires de la relation éducative : enseignants, CPE, Chefs d'établissement. Les élèves du groupe classe qui ne parviennent pas à s'adapter aux normes dominantes des perturbateurs subissent différentes formes d'exclusion. Les enseignants se sentent impuissants, remis en question dans leur légitimité, abandonnés. Ces sentiments donnent naissance à des conflits au sein de la communauté éducative, notamment envers l'équipe de direction

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (426 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 191-195

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2010.044.1
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2010.044.2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.