Les limites des politiques de lutte contre la pauvreté en Afrique : le cas du Sénégal

par Malick Dieng

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Francis Farrugia.


  • Résumé

    La problématique de la pauvreté occupe une place centrale dans la nouvelle approche du développement en Afrique. Après cinq décennies d’indépendance, la situation actuelle de la pauvreté en Afrique suscite des interrogations. L’évolution des paradigmes dans la stratégie de lutte contre la pauvreté permet d’analyser les mécanismes et les solutions qui lui sont consacrés. Les origines de la pauvreté en Afrique ont été interprétées comme une conséquence du poids historique dont les relations avec les puissances coloniales constituent la principale cause. Cependant, les théories de la responsabilisation faisant état d’un héritage dilapidé, de gaspillage de ressource, de corruption, l’imputent aux africains. Le panorama de la pauvreté au Sénégal offre un contraste saisissant entre les politiques qui lui sont consacrées et les priorités. L’aggravation du phénomène de pauvreté se lit à travers les actes de mendicité, l’exploitation des enfants, l’inégalité sociale, qui sont la conséquence de politiques désastreuses. L’éducation défaillante, le système d’économie informelle, la négligence de l’agriculture, jouent un rôle important dans le processus d’appauvrissement. L’avènement des documents stratégiques de réduction de la pauvreté, introduisant de nouvelles approches comme la participation et la bonne gouvernance, n’a pas pris en compte l’importance de la dimension de la protection sociale des groupes vulnérables. Ainsi, une nouvelle élite politique, exploitant les faiblesses des systèmes nationaux, ont capturé la plus grande partie des fonds destinés à lutter contre la pauvreté. Les grandes initiatives sénégalaises de lutte contre la pauvreté s’articulent autour de la grande offensive pour l’agriculture et l’abondance, l’éducation, les grands travaux infrastructurels se heurtent à un certain nombre d’effets pervers. Ainsi, l’insouciance de l’élite politique face au fléau de la pauvreté, de la marginalisation de la jeunesse, des fuites de capitaux, des détournements sont des signes révélateurs. En s’arc boutant sur l’aide internationale et l’assistanat comme moyen de lutte contre la pauvreté, le pays souffre de l’inexistence d’espace économique fiable. Les échecs des politiques d’unité africaine, la faiblesse des structures sous régionales, l’absence de résultats du Nepad n’ont pas aidé à la lutte contre la pauvreté. Ainsi, les prémices d’une nouvelle mentalité doit émerger et servir de balises à une véritable politique de lutte contre la pauvreté

  • Titre traduit

    The limits of the politicies of struggle against poverty in Africa : the case of Senegal


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([10]-333-[13] f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 325-332

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2010.1036

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.