Identité itiné(r)rante : le (dis)continu s'(e) (dés)approprier de la position de professeur de langue étrangère

par Carla Nunes Vieira Tavares

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Patrick Anderson et de Maria José R.F. Coracini.


  • Résumé

    Cette investigation a pour objectif de discuter les possibles déplacements dans la constitution identitaire du professeur de langue étrangère, particulièrement d’anglais, de l’éducation de base, pendant un processus de formation continue. L’hypothèse qui a orienté la recherche est que les déplacements proviennent de la possible mise en place d’une relation entre des sujets désirants, et pas forcément du processus de prise de conscience et réflexion promu pendant la formation. Afin d’enquêter sur cette question, la recherche a pris en compte la relation d’affectation entre deux champs, à savoir, les études sur le discours et la psychanalyse, notamment en ce qui concerne les notions de langage, langue et sujet. Les présupposés principaux qui dirigent la recherche postulent la constitution identitaire comme une construction discursive flexible et continue, qui a lieu à travers des identifications établies pendant toute la vie. Ils postulent également qu’une relation entre sujets désirants produit un lien social, dont le résultat est un repositionnement discursif qui mène à la production de quelque chose de nouveau et de propre au sujet. Méthodologiquement, la recherche s’est mise en œuvre à partir de l’observation pendant un an d’un cours de formation continue et par la collecte et l’analyse des témoignages, entretiens, productions écrites des professeurs participants, aussi que des notes de bord du chercheur. Le regard de l’analyse s’est concentré sur les sens produits par les paroles qui constituent le corpus de la recherche, ainsi que sur les manœuvres observées en situations discursives lors d’interventions de professeurs formateurs du cours. On s’est aperçu que la constitution identitaire des professeurs est constituée par l’imbrication de discours qui montrent soit une appropriation idéale de la position de professeur, soit une image du manque, dévalorisée socialement et par les professeurs eux-mêmes. On a pu observer également que les subtils déplacements de l´image qu’ils font d’eux mêmes, de leur enseignement et de la langue qu’ils doivent enseigner résultent d´un lien social sous la logique prédominante du discours universitaire

  • Titre traduit

    Itinerant identities : the (des)continuing (mis)appropriation of the position of foreign language teacher


  • Résumé

    This research aims at the discussion of possible subtle changes in the identity of the foreign language teacher, especially the English teacher in basic education, during the process of continuous education. The primary hypothesis is that the changes result from the possible establishment of a relationship between language subjects, and not necessarily from an awareness or reflection fostered during teacher’s education. In order to investigate this matter, we resorted the contribution of two fields, that is, the studies about discourse and psychoanalysis, particularly that which concerns the notion of language, idiom and subject. The main presupposition which conducts the research affirms the identity constitution as a flexible and continuous discourse construction which happens via identifications established throughout life. Also, that a relationship among subjects produces a social bond which results in a discourse repositioning which will give occasion to the production of something new and singular coming from the subject. Methodologically, the research grew from the observation – during a year – of a teacher education program, as well as from statements, interviews, texts from the participating teachers, which were gathered and analyzed, and field notes from the researcher. The analysis of the corpus focused the possible meanings produced by the teachers’ discourses, as well as the maneuvers observed in discursive situations during some interventions by the ministering teachers of the program. It was possible to observe that the identity constitution of the participating teachers in continuing education is built through discourse overlappings which point at times to an ideal incorporation of the teacher position, and at other times to an incomplete self image, undervalued both socially as well as by teachers themselves. It was further noticed that subtle changes in the image these have of themselves, their teaching practice and the language they must teach result from a social bond under the predominant logic of the discourse of the university

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (248 p.)
  • Notes : Thèse disponible en texte intégral (au format PDF) dans la base de données ARTUR-FC, accessible à partir de l'adresse www.scd.univ-fcomte.fr
  • Annexes : Bibliogr. p. 230-239

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2010.1004
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.