Surveillance inter-régionale des bactéries multi-résistantes émergentes : approches éco-épidémiologiques et moléculaires

par Houssein Gbaguidi-Haoré

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Xavier Bertrand.


  • Résumé

    Les années 2000 ont vu émerger des souches particulières de bactéries multi-résistantes (BMR) dans le cadre hospitalier, en France et dans le reste du monde. Ces BMR qui pour certaines sont en passe d'échapper à l'arsenal d'antibiotiques disponibles font craindre un retour à l'ère pré-antibiotique. L'objectif de cette thèse était de caractériser ces phénomènes émergents à l'échelle d'un hôpital universitaire régional ou de l'inter-région Est. Nous avons montré que le profil de résistance aux antibiotiques constitue un outil utile et pertinent pour la détection de souches de staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM) productrices de toxines PVL (leucocidine de Panton-Valentin) ou TSST-1 (toxine-1 du syndrome de choc toxique). De plus, des approches écologiques temporelles nous ont permis de démontrer l'efficacité de mesures d'hygiène (précautions complémentaires, utilisation de produits hydro-alcooliques. . . ) dans le contrôle de la diffusion d'Acinetobacter baumannii et de SARM au sein du CHU de Besançon. Une approche multiniveau nous a permis d'apporter un éclairage nouveau sur la part relative des caractéristiques individuelles des patients, identifiée comme prépondérante par rapport au contexte (écologie) dans l'hétérogénéité de la prévalence des infections à pseudomonas aeruginosa dans les hôpitaux de l'est de la France. En outre, l'épidémiologie moléculaire de P. Aeruginosa multi-résistant au CHU de Besançon révélait que les souches multi-résistantes de cette bactérie semblent émerger parmi des souches moins résistantes qui elles sont endémiques et diffusent largement par transmission croisée. Par ailleurs, la même approche montrait que l'émergence d'escheria coli producteur de bêta-lactamase à spectre étendu (BLSE) au niveau de l'inter-région Est impliquait un clone majeur, le clone intercontinental O25 : H4-ST2131 qui représentait environ 30 % des souches de cette BMR, appartenait au groupe phylogénétique B2 et présentait une BLSE de type CTX-M-15 principalement. Finalement, l'étude de ces phénomènes émergents parmi les BMR montre que le contrôle de la multi-résistance bactérienne représente un défi d'aujourd'hui et de demain.


  • Résumé

    During the 2000s, multidrug-resistant (MDR) strains of bacteria have emerged in the hospital setting worldwide. These MDR strains for which therapeutic options are extremely limited represent an increasing public health concern. The purpose of this thesis was to characterize these emerging phenomenons in eastern hospitals of France. We showed that phenotypic rules based on antimicrobial resistance patterns are usefull and pertinent for detecting methicillin-resistant Staphylococcus aureus (MRSA) harbouring Panton-Valentine leukocidin (PVL) or toxic shock syndrome toxin 1 (TSST-1) genes. Temporal ecological studies demonstrated the effectiveness of infection control measures (barrier precautions, use of alcohol-based hand rub. . . ) to prevent spread of Acinetobacter baumannii and MRSA in University Hospital of Besançon. Using a multilevel approach, we shed new light on relative share of individual factors (patient), identified as predominant compared with ecological factors (hospital) in the heterogeneity of the prevalence of patients infected with Pseudomonas aeruginosa in eastern hospitals of France. In addition, molecular epidemiology of MDR P. Aeruginosa in University Hospital of Besançon revealed that these MDR strains seem to emerge under antibiotic selective pressure among less resistant strains, which spread widely by cross-transmission. Moreover, a similar approach showed that emergence of extended-spectrum beta-lactamase (ESBL)-producing Escherichia coli in eastern of France involved the intercontinental clone O25:H4-ST131. This major clone represented about 30 % if strains, belonged to phylogenetic group B2 and produced an ESBL of CTX-M-15 type, mainly. Finally, study of these emerging phenomenons highlighted the fact that control of MDR bacteria constitutes a challenge today and tomorow.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (183 p.)
  • Notes : Thèse disponible en texte intégral (au format PDF) dans la base de données ARTUR-FC, accessible à partir de l’adresse www.scd.univ-fcomte.fr puis lien vers ARchive des Travaux Universitaires et de la Recherche - Franche-Comté (= ARTUR-FC : nom de la base des productions scientifiques de l Université de Franche-Comté)
  • Annexes : Bibliogr. p. 166-183 et en fin des articles

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Santé (Besançon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : WX.167.GBA.2010
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Santé (Besançon).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : SVS.BESA.2010.GBA
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.