Enchères et prises de contrôle

par Dégnidé Didier Hounwanou

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Christian At et de Pierre-Henri Morand.


  • Résumé

    De nombreux travaux théoriques, corroborés par d'importantes études empiriques, sont consacrés aux opérations de prises de contrôle en vue de comprendre et expliquer les différentes stratégies mises en oeuvre par les acquéreurs potentiels ; d'analyser le résultat du contrôle. L'objet de cette thèse est d'éclairer des aspects encore obscurs sur la question. Nous avons étudié l'impact de l'aversion au risque sur la stratégie optimale des enchérisseurs. Contrairement aux résultats sous l'hypothèse de neutralité vis-à-vis du risque, nous montrons que la surenchère est endogène et que les enchérisseurs, averses au risque, requièrent un seuil de dotations initiales pour surenchérir. De plus, ces derniers sont moins agressifs que les enchérisseurs neutres au risque. En conséquence, même si la probabilité d'une allocation inefficace existe, elle est moindre. Nous avons également étudié la stratégie optimale des repreneurs lorsque les coûts de participation constituent une information privée pour chacun d'entre eux. Dans cette étude, nous montrons que d'importants coûts de participation peuvent avoir un impact négatif sur l'allocation de la firme cible surtout lorsque les acquéreurs potentiels disposent de dotations initiales dans cette dernière. Eu égard à l'environnement complexe des entreprises, nous avons étudié l'impact de l'interdépendance des évaluations sur la stratégie optimale des repreneurs et sur le résultat du contrôle. Nous trouvons que l'impact de toute variation du degré d'affiliation des évaluations sur la stratégie des repreneurs dépend du signal privé et du rapport des dotations initiales.

  • Titre traduit

    Auctions and takeovers


  • Résumé

    Many works have been devoted to takeovers in order to understand and to explain bidder's optimal strategy, and to analyze takeover's result. The objet of this thesis is to light the still obscure aspects on question. Concerning the first contribution, we studied the impact of risk aversion on bidder's optimal strategy and found that the overbidding is endogenous. We showed that there is a threshold of toeholds under that a bidder doesn't overbid and become aggressive above that threshold. However, a risk adverse bidder is less aggressive than a risk neutral bidder. In the second contribution, we studied the impact of information asymmetry about participation costs on bidder's optimal strategy. We showed that important private participation costs could harm the target firm's revenues, especially when bidders have toehold in the target firm. The probability that the bidder with the highest valuation doesn't participate into the takeover contests is positive. In the third contribution, we studied bidder's optimal strategy when thet have many motivations to take over a target firm. We showed that the impact of affiliation degree on bidder's optimal strategy depends on their private signal and on the ratio of their initial shareholdings. The target firm's expected revenues increase with the affiliation degree of bidder's valuations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (250 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 242-250. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Droit Economie Gestion (Besançon).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : DRO.BESA.2010.2.1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.