La traduction française de textes littéraires en anglais non standard

par Karen Bruneaud

Thèse de doctorat en Etudes anglaises et nord-américaines: Traductologie

Sous la direction de Michel Ballard.

Soutenue le 18-06-2010

à l'Artois , dans le cadre de ED Sciences de l'Homme et de la Société (n°473) .

Le président du jury était Christine Raguet.

Le jury était composé de Michel Ballard, Christine Raguet, Catherine Delesse, Michaël Oustinoff.

Les rapporteurs étaient Catherine Delesse, Michaël Oustinoff.


  • Résumé

    Selon Berman, une caractéristique de la grande prose consiste à « capter et condenser tout l’espace polylangagier d’une communauté ». Certains écrivains, comme Twain, Faulkner, Steinbeck et Salinger, ont ainsi puisé dans l’ensemble des ressources de l’anglais, pour recréer des parlers vernaculaires ou des idiolectes dits « non standard ». Cette stratégie stylistique, qui engage l’auteur idéologiquement et politiquement, passe souvent mal l’épreuve de la traduction en français. La traduction de ces « écritures-déviances » pose des problèmes spécifiques tout en étant paradigmatique de la manière dont le traducteur s’inscrit dans le texte traduit : ce type de stylisation discursive offre donc une perspective privilégiée pourétudier l’action du traducteur ainsi que les stratégies qu’il met en oeuvre pour véhiculer, dans le texte traduit, le projet sthético-idéologique de l’original. Notre étude s’ouvre sur l’analyse de la nature sociolinguistique de l’anglais non standard, avant d’examiner son emploi en littérature, afin de comprendre le rapport de « tension et d’intégration » qui lie les sociolectes littéraires à la réalité linguistique dont ils sont issus. Nous explorons ensuite les mécanismesqui orientent le travail du traducteur et son traitement des écritures non standard à travers la tradition théorique et pratique de la traduction littéraire, avant d’analyser un corpus de traductions. En nous appuyant sur l’éclairage théorique de la sociologie bourdieusienne et le système analytique des « tendances déformantes » (Berman), nous analysons les stratégies de« ré-énonciation » (Folkart) adoptées par différents traducteurs et les « effets de lecture » qui en découlent.

  • Titre traduit

    French translation of nonstandard english literary texts


  • Résumé

    For Antoine Berman, a major characteristic of great prose is its ability to “span the whole linguistic range of a community”. Some writers, such as Twain, Faulkner, Steinbeck and Salinger, have thus drawn on all the resources of the English language in order to recreate vernacular discourse and/or nonstandard idiolects. This stylistic strategy, which expresses theauthor’s particular ideological and political attitudes, is often lost when translated into French. Translating these “deviant” forms of writing poses specific problems while being paradigmatic of the way in which the translator is embedded in the translated text : nonstandard discursive patterns therefore provide a privileged viewpoint from which to study the translator’s action as well as the strategies he uses to transfer the original’s ideological and aesthetical dimensions to the translated text. Our study begins with a sociolinguistic analysis of nonstandard English, before examining its use in literature, in order to understand the dual dialectic of “mediation and emulation” that links literary sociolects to linguistic reality. Wethen explore the practical and theoretical tradition of literary translation to understand what factors affect the translator’s work and his/her approach to nonstandard writing. Finally, we analyse a corpus of translations: using Bourdieu’s sociological theory and Berman’s “systems of deformation” analytical system, we examine the “re-enunciation” (Folkart) strategiesadopted by various translators and the potential readings that result.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Artois (Arras, Pas-de-Calais). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.