La scène féminine des Frères Machado : introspection d'une collaboration

par Marie-Christine Barthonnet

Thèse de doctorat en Lettres, langues et civilisations étrangères

Sous la direction de Roselyne Mogin.

Soutenue en 2010

à Angers .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur les procédures collaboratives mises en oeuvre par l'institution dramaturgique des poètes Manuel et Antonio Machado dans la conception de la galerie de leurs personnages féminins. Leur binôme a toujours fonctionné selon une dualité qui ne signifie pas une contradiction, mais une complémentarité, une ambivalence plutôt qu'un conflit. Ce concept permet à la fois de structurer une représentation de leur participation individuelle et consensuelle, et de donner corps au mouvement discursif du cheminement spéculatif de la démarche dans une perspective propre à mettre en lumière les propriétés synergiques de leurs stratégies de production. L'étude privilégie les facteurs prééminents entrant dans la genèse de l'élaboration de leur configuration féminine, en s'appuyant sur une approche génotypique qui s'attache à leur protohistoire familiale et leur substrat culturel andalou. Après avoir défini le cadre scénarique inscrit dans "l'Age d'Argent", elle se concentre, en s'étayant sur des sondages quantitatifs, sur la spécificité de leurs modes opératoires. Des projections graphiques développent à travers un paradigme systémique la notion de dualité comme fondement de leur production, comme clef de voûte de l'exposition du schéma binaire de l'anatomie interne des personnages féminins et comme définition de la relation bipolarisée les liant entre eux, le tout s'insérant dans une structuration qui tend vers une modélisation d'une pièce à l'autre. Novateur par sa nature et ses procédés d'analyse et de recherche, ce travail livre sa part de contribution à la dissection de l'écriture gémellée de la dénomination "Frères Machado".

  • Titre traduit

    Female stage in the plays of Manuel and Antonio Machado : an inner look on a close collaboration


  • Résumé

    This thesis deals with the collaborative proceedings that the dramaturgic entity formes by the poets Manuel and Antonio Machado carried out in designing their female characters. Their binomial always worked in accordance with a duality which is no opposition but synergy, ambivalence rather than conflict. This design allows us to build a representation of their individual and consensual participation, and to shape the discursive movement of the speculative progression process of our reasoning in a relevant angle for highlighting the synergic properties of their writing strategies. This study focuses on prevalent factors in the genesis of designing the feminine configuration, relying on a genotypic approach linked to their family's protohistory and Andalusian cultural substratum. After defining the storytelling frame included in "the Silver Age", it focuses on the specificities of their modus operandi, supported by quantitative surveys. Graphic showings illustrate through a systemic paradigm the notion of duality as the cornerstone of their production, as the keystone of the exposition of a binary pattern of the inner anatomy of the female characters and as the definition of the bipolar relation linking them together, all this being enclosed in a structuring process tending to the establishment of a pattern from a play to another. Innovative by its nature and analysis processes, this work delivers its part in the dissection of the twin writing under the appellation "Machado Brothers".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (585 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 557-576

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.