Art parasite : pratiques parasitaires dans l'art contemporain

par Aimeric Audegond

Thèse de doctorat en Science de l'art. Arts plastiques

Sous la direction de Miguel Egaña.

Soutenue en 2010

à Amiens .


  • Résumé

    Cette recherche entend étudier une forme de parasitisme émanant de l'oeuvre d'un artiste qui, dans une conquête d'autonomie, adopte des stratégies parasitaires, refuse volontairement d'entrer dans les rouages d'un système ou préfère en requalifier les règles et les usages. Si la problématique de cet ouvrage consiste à savoir si l'on peut adhérer avec une certaine légitimité à l'existence d'un art parasite, elle émane aussi et surtout d'une pratique plastique se servant du parasite comme d'un capital symbolique et devenant au fil des projets un levier réflexif. Il s'agit en effet de redéfinir les territoires des institutions non en s'éloignant d'elles mais davantage en déplaçant les codes, en changeant la manière de les employer. A partir de cette étonnante figure, il s'agira de sonder une pratique plastique, d'appréhender et de requalifier des oeuvres auxquelles le monde de l'art a déjà donné une interprétation, d'opérer de nouvelles filiations, singulières et productrices de sens.

  • Titre traduit

    Parasite art : parasitic practice in the contemporary art


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (388 p.)
  • Annexes : Bibliographie p.397-416. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Bibliothèque universitaire. Section Lettres et Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : W 11669

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.