Le refus de l'indépendance politique dans la pensée rabbinique (1er-2nd siècle) : étude sur les causes et la portée de la reddition à Rome de Flavius Josèphe et des autorités Rabbiniques contemporaines de la prise de Jérusalem en l'an 70 après l'ère vulgaire

par Florent Yona Ghertman

Thèse de doctorat en Histoire du droit

Sous la direction de Christian Bruschi.

Soutenue en 2010

à Aix-Marseille 3 .


  • Résumé

    La reddition à Rome de Flavius Josèphe lors de la guerre entre Rome et la Judée au premier siècle de notre ère est souvent présentée comme une trahison. Pourtant, l'analyse des écrits de l'historien juif montre que ce dernier agit en réalité en accord avec une idéologie politique précise se basant sur son analyse des textes bibliques. En ceci, sa pensée s'accorde avec elle des autorités rabbiniques qui s'opposèrent aux zélotes lors de la prise de Jérusalem par Vespasien et Titus en l'an 70 de notre ère. Bien que les sources rabbiniques de l'antiquité n'aient pas une valeur historique certaine, l'étude de différents passages du Talmud et du Midrash montre une pensée construite quant au rapport à entretenir entre le pouvoir dominant et les autorités rabbiniques. Aussi, le rejet des aspirations d'indépendance est associé à une volonté d'établir des relations diplomatiques avec Rome, dans le but de mettre en place un système juridico-religieux dissocié du système jurdique romain. Si de nombreux travaux existent sur l'action des zélotes et autres insurgés, les travaux concernant le refus de l'indépendance politique chez Josèphe et les autorités rabbiniques sont rares et éparpillés dans des ouvrages plus généraux. Ce travail a donc vocation à montrer qu'il existe une véritable idéologie politique derrière l'action de Josèphe et des Sages qui refusèrent le principe de la lutte pour l'indépendance politique lors de la guerre de Judée. Il y est également démontré que le refus de l'indépendance politique est dans la pensée rabbinique automatiquement associé à une volonté d'indépendance juridique, et que cette ambition trouve également sa source dans l'analyse des textes bibliques. Enfin, au-delà des apports de ce travail sur la recherche concernant la période étudiée, son intérêt est de montrer que la littérature rabbinique constitue une source originale dans l'histoire du droit, des institutions et des idées politiques


  • Résumé

    Flavius Josephus's surrender during the war between Rome and Judea in the first century AD is often presented as treason. However, the analysis of the papers of the Jewish historian shows that his actions were the result of a precise political ideology based on the analysis of the biblical texts. His political rationale coincides with the one of rabbinical authorities who opposed the zealots during the control of Jerusalem by Vespasian and Titus in the year 70 AD. Although the rabbinical sources of the period of antiquity have little historical value, analysis of the relevant sections of the Talmud and the Midrash shows a political rationale aimed at the continuation of existing relationships between the dominant power and the rabbinical authorities. Thus, the refusal of independence is associated with the objective of creating diplomatic relations with Rome to set up a legal and religious system separated from the Romans. If numerous publications exist on the action of zealots and other insurgents, analysis of the refusal of political independence by Josephus and the rabbinical authorities are rare and included with other topics. This dissertation shows the existence of a real political ideology behind the action of Josephus and the rabbinical authorities who refused the principle of the fight for political independence during the war of Judea. It shows that the refusal of political independence is automatically associated with an objective of legal independence, and that this ambition finds its source in the analysis of biblical texts. Finally, this dissertation shows that the rabbinical literature constitues an original source in the history of law, institutions and political ideas

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (424 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 413-424

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : AIX TD 2975
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.