L' impact des délocalisations sur le commerce et l'emploi : Evaluation à l'aide d'un MEGC [modèle d'équilibre général calculable] pour le cas des délocalisations de la France vers les PECO [pays d'Europe centrale et orientale]

par Radouane Raouf

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Pierre Centi.

Soutenue en 2010

à Aix-Marseille 3 .


  • Résumé

    Depuis les deux dernières décennies, les délocalisations ne cessent d’alimenter le débat public et font la une de la presse économique et financière. Les pays industrialisés sont concernés par ce phénomène, le considérant comme étant une menace industrielle. Nous sommes intéressés dans ce travail à l’étude de l’impact des délocalisations vers les pays à bas salaires (PBS) et notamment vers les PECO, sur le volume des exportations et sur l’emploi pour le cas de la France. Dans ce cadre, l’étude des mouvements de délocalisations passe par l’analyse des flux des IDE. L’impact sur les exportations est appréhendé par l’étude de la relation substitution-complémentarité entre les sorties d’IDE et les exportations. L’effet sur l’emploi peut être considéré comme une résultante de cette relation. En revanche, l’impact sur l’emploi dépend de la nature de la qualification (travail qualifié ou non qualifié) et de la structure du marché de travail. Nous assistons à une controverse entre les analyses théoriques et les études empiriques. Les apports théoriques plaident pour un effet de substitution entre les IDE et les exportations et pour un impact négatif sur le TNQ. Les travaux empiriques effectués dans ce domaine divergent et les plus optimistes concluent à une relation de complémentarité entre les exportations et les sorties des IDE vers ces pays au niveau macroéconomique et à une relation de substitution au niveau de la firme. Pour l’impact sur l’emploi, l’effet des délocalisations serait très faible. Pour le cas de la France et à l’aide d’un test de causalité au sens de Granger, nous avons démontré qu’il existe un effet de complémentarité (causalité bilatérale) entre les IDE sortants de la France et les exportations vers les PECO. Pour l’emploi, nous avons adopté une autre méthode, il s’agit de la construction d’un MEGC. L’impact sur l’emploi se traduit par un effet négatif sur le TNQ et un effet plutôt positif sur le TQ. Les résultats de ce modèle sont conformes aux prédictions de la théorie néoclassique connues sous l’effet Stolper-Samuelson. Compte tenu de l’ampleur du choc que nous avons simulé (doublement des IDE vers les PECO accompagné d’une augmentation de 50% des sorties des IDE vers le reste du monde), l’impact des délocalisations sur l’emploi en France, au niveau macroéconomique, reste limité

  • Titre traduit

    The impact of delocalization on trade and employment : Evaluation using an AGEM for the case of France


  • Résumé

    For the past two decades, relocations have continued to feed the public debate and make headlines in economic and financial news. All industrialized countries are affected by this phenomenon, which has been described as being a threat to industry. We are interested in this thesis to study the impact of relocation (offshoring) to low wage countries and in particular to the CEE countries, on Frances exports and employment. In this context, the study of movements of relocation involves the analysis of FDI flows. The impact on exports is analysed and assessed by the study of substitution-complementary relationship between outward FDI and exports. The effect on employment can be considered as a result of this relationship. In contrast, the impact on employment depends on the nature of the qualification (skilled or unskilled labor) and the structure of the labor market. There exist a controversy between the theoretical analysis and empirical studies. The theoretical contributions argue for a substitution effect between FDI and exports and a negative impact on unskilled labor. Empirical studies carried out in this field does not come to the same conclusion and the optimists among them conclude that there is a complementary relationship between exports and outflows of FDI to these countries at the macroeconomic level and a substitution relationship at the firm level. For the impact on employment, the effect of offshoring is very low. For the case of France, we have demonstrated, using a Granger causality test, a complementary effect (bilateral causality) between outward FDI from France and exports to the CEECs. For employment, we have adopted another method, an AGE model. The impact on employment is reflected by a negative effect on unskilled labor and a rather positive effect on Skilled labor. The results of this model are consistent with predictions of neoclassical theory known as the Stolper-Samuelson effect. Given the magnitude of the shock that we simulated (a doubling of FDI to the CEECs with a 50% increase in FDI outflows to the rest of the world), the impact of offshore outsourcing on employment in France, in macro level, is limited

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (321 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 287-311

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : AIX TD 2815/A-B

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1271-2010-33
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.