Les transplantations d'organes : de la réflexion éthique à l'analyse économique

par Cléa Sambuc

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Claude Gamel.

Soutenue en 2010

à Aix-Marseille 3 .


  • Résumé

    La transplantation d’organes représente un espoir pour de nombreux malades. En France, comme dans la plupart des pays qui pratiquent les transplantations, le manque de greffons est significatif. Contrairement à la grande majorité des thérapeutiques, la diffusion de la pratique des greffes n’est pas restreinte par une contrainte financière. Si la rareté naturelle des organes est une contrainte physique, les niveaux d’offre et de demande résultent, au moins en partie, de décisions. L’organisation du système des greffes influence les taux de prélèvements et de transplantations, et d’autres formes d’organisation seraient envisageables. Les niveaux d’offre et de demande sont, dans une certaine mesure, variables. Les transplantations d’organes sont, en effet, un processus organisationnel qui repose sur une combinaison d’arbitrages. Toutefois, l’efficacité n’est pas la seule exigence, l’origine humaine des organes impose la prise en compte de l’éthique. Comment les théories économiques peuvent-elles offrir des pistes de solutions à la répartition de ressources rares dans ce domaine à fortes implications éthiques ? L’objectif de la thèse est de construire un cadre d’analyse économique du système des greffes pris dans sa globalité intégrant cette double exigence d’éthique et d’efficacité. Les résultats attendus sont : 1- Donner un éclairage nouveau aux débats contemporains portant sur la circulation des éléments humains. 2- Mettre en évidence les particularités des systèmes actuels français et internationaux ainsi que leurs fondements. 3- Faciliter la mise en oeuvre et l’évaluation de propositions pour réduire le déséquilibre entre l’offre et la demande d’organes. Ces dernières doivent être justifiées par un principe d’efficacité et/ou d’équité. La littérature sur le thème des transplantations est abondante. Ce n’est pas le thème de recherche, ni les objectifs poursuivis, mais la façon de l’aborder qui constitue la spécificité de ce travail. Afin de saisir tant les spécificités du bien « organe » que les complexités inhérentes à leur transfert, l’analyse économique des transplantations est fondée sur des valeurs éthiques. Consacrer un chapitre préliminaire à la dignité permet de justifier le recours à des valeurs défendues par les théories économiques et donc, de légitimer la démarche au regard de cet impératif. Trois valeurs éthiques dominent la réflexion économique sur les transplantations d’organes : la réciprocité (chapitre 1), la propriété (chapitre 2) et l’utilité (chapitre 3). Chacune d’elle permet de construire un modèle purs, fondés chacun sur une seule et unique valeur, de transfert d’organes. L’intérêt de ce détour théorique n’est pas de chercher lequel de ces trois systèmes doit être mis en place en l’état mais de proposer de nouveaux outils conceptuels permettant un éclairage ajusté à la complexité de la problématique. L’objectif de la seconde partie est d’ailleurs de montrer la pertinence de ce cadre en le confrontant à la réalité de la greffe. A chaque étape du processus organisationnel de la greffe, la production (chapitre 4), la circulation (chapitre 5) et la répartition (chapitre 6) des organes, les règles en vigueur en France et dans d’autres pays sont comparées aux modèles théoriques.

  • Titre traduit

    Organ transplants. From ethical reflexion to economic analysis


  • Résumé

    Organ transplants are a hope for many patients. In France, as in most of the countries which transplant, it is a common practise. Contrary to the majority of therapeuties, the diffusion of organ transplants is not impeded by budgetary constraints. If the natural scarcity of organs is a physical constraint, the levels of supply and demand result, at least partially, from economic decisions. The organisation system of organ transplants has an impact on the collection and transplant rates, therefore other types of organisations may be considered. Supply and demand levels are, to a certain extent, variable. Organ transplants are indeed an organisational process which depends on a combination of economic arbitration. However, efficiency is not the only demand, the human origin of organs impose on us the consideration of ethics. The collection and the repartition of organs have strong implications as regards ethics. How can economic theories help solve the problem of the repartition of these scarce resources with heavy ethical implications? The purpose of this thesis is to build an framework for the economic analysis of the system of organ transplants. This framework will permit a global analysis of systems which takes into account the two demands: ethics and efficiency. Expected results are: 1- To give new light to contemporary debate about the circulation of human elements 2- To highlight the present features of both for French and international systems and their foundations 3- To facilitate the implementation and evaluation of propositions to reduce the difference between the demand and supply for organs. These propositions must be justified by efficiency and/or justice. The literature on the theme of organ transplants is plentiful. It is not the theme of this research, nor the pursued objectives, but it is the way of approaching it which constitutes the specificity of this work. To understand both the specificities of the goods "organ" and the complexities inherent to their transfer, the economic analysis of organ transplants is based on ethical values. To dedicate a preliminary chapter to dignity allows us to prove the interest of values defended by the economic theories. Thus, the approach is legitimizes towards this imperative of human respect. Three ethical values dominate the economic reflection on organ transplants: reciprocity (chapter 1), property (chapter 2) and utility (chapter 3). Each of these values allows us to build a “pure model”, each justified by the only one value of organ transfer. The latter allow us a deep examination of the ethics and efficiency of the three modalities of conceivable transfers: gift, exchange and redistribution. The interest of this theoretical part is not to look which of these three systems must be set up as is, but to bring to light new abstract tools fitted to the complexity of the issue. The goal of second part is rather to show the relevance of this framework by confronting it with the reality of organ transplant. The organizational process of organ transplants breaks down into three stages: production (chapter 4), circulation (chapter 5) and distribution (chapter 6).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (418 p.)
  • Annexes : Bibliogr.p.387-408

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : AIX TD 2808/A-B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.