Environnement des entreprises, responsabilité sociale et performance : analyse empirique dans le cas du Maroc

par Tarik El Malki

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Patricia Augier et de Bouchra M'Zali.

Le jury était composé de Patricia Augier, Bouchra M'Zali, Ahmed Laaboudi, Emmanuel Raufflet, Jean-Louis Reiffers.


  • Résumé

    Ce travail de recherche a pour objectif global d’étudier le lien potentiel existant entre les différents environnements des firmes manufacturières marocaines –externe (institutionnel et réglementaire) et interne (relations avec ses parties prenantes) –et leur performance économique et financière mesurée par un certain nombre de ratios de rentabilité. Le contexte général de l’étude est l’ouverture, en 2012, des frontières du Maroc aux produits européens, et la signature, en 2008, du Statut avancé entre le Maroc et l’UE en conséquence duquel les firmes marocaines devront respecter un certain nombre de critères en termes de développement durable notamment. Aussi, la conjugaison de ces deux évènements bouleversera durablement l’environnement des affaires des firmes, impactera leur compétitivité et donc leur performance globale. Aussi, la première partie a été l’occasion de vérifier l’existence potentielle d’une relation entre le climat de l’investissement (CI) et la performance économique et financière des firmes, et de déterminer le cas échéant les éléments du CI qui exercent une influence sur leur performance. Les résultats indiquent qu’au plan du climat de l’investissement, l’impact de la fiscalité (mise en conformité) est très significatif sur la performance des firmes, alors que l’iniquité fiscale est négativement associée à la performance. La concurrence déloyale du secteur informel exerce également un impact négatif sur la performance. Au plan réglementaire, le niveau de contrainte à l’activité des firmes est négativement associé à la performance, alors que le niveau de contrainte administrative à l’export l’est positivement. En revanche nous n’avons pas établi de lien significatif entre le financement et la performance.Dans la seconde partie, nous mesurons l’engagement réel des firmes marocaines en matière de responsabilité sociale de l’entreprise (RSE) au moyen d’une mesure de performance sociale (PSE) adhoc, et vérifions si cette PSE se traduit par un quelconque impact (positif, négatif ou neutre) sur la performance financière des firmes (PF). Les résultats indiquentqu’aucun consensus autour d’une théorie n’émerge : la théorie des parties prenantes et celle des ressources disponibles se vérifie pour la dimension « employés » de la PSE ; la théorie dite « classique » pour les autres dimensions (environnement, etc.). En tout état de cause, il semblerait que l’engagement social des firmes marocaines en faveur des employés soit une dimension importante de la RSE, alors que les autres dimensions semblent ne pas l’être.

  • Titre traduit

    Firm's environment, social responsability and performance : an empirical analysis in the case of Morocco


  • Résumé

    This research aims to study the potential link existing between the different environments of Moroccan manufacturing firms, external (institutional and regulatory) as well as internal (relationships with stakeholders), and their economic and financial performance measured by profitability ratios. The general context of the study is the openness of Moroccan’s borders to European’s products in 2012, and the signature of the “Advanced statute” with European Union (EU) in 2008. In consequence of this, Moroccans firms will have to compete with European firms, which will impact their competitiveness, profitability and efficiency. The investment climate (IC) can therefore play an important role. In addition to that, Moroccanfirms will have to comply with European norms in terms of sustainable development and corporate social responsibility (CSR). In the first part of our study, we aim to identify the determining factors of the IC that impact the economic and financial performance of Moroccan firm. The results show that the taxation (in term of conformity) has a positive impact on performance while the fiscal’s iniquity has a negative effect. In addition, the disloyal informal sector competition has a negative impact on firms’ performance. The regulatory environment plays a role in a sense that firm’s performance is negatively associated with firm’s activity constraints, but positively related to firm’s export administrative constraints. Our results show also non significant link with the financing. In the second part, we measure the social and environmental engagement of Moroccan’s firms based on a measure of corporate social performance (CSP) created from perceptual data. We verified then the potential link existing between this CSP measure and the financialperformance. The results show that no consensus toward a theory is emerging: the stakeholder’s theory is validated for the social dimension (relation with employees) of CSP while the “classic” theory is validated for the other dimensions (environment, etc.). At last, the social commitment of Moroccan’s firms toward their employees seems to be an important dimension of the CSR, while the other dimensions are not.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 501 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 464-491

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Ferry). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences économiques et de gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille II. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.