Le rôle des acteurs tiers dans le management des relations inter-organisationnelles : le cas du prêt-à-porter français

par Laetitia Dari

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Gilles Paché et de Elyette Roux.

Le président du jury était Nathalie Fabbe-Costes.

Le jury était composé de Alain Desreumaux.

Les rapporteurs étaient Hervé Dumez, Frédéric Le Roy.


  • Résumé

    L’environnement économique des entreprises devient de plus en plus instable (mondialisation, volatilité de la demande, renouvellement rapide des produits, arrivée de nouveaux acteurs…). Penser les relations inter-organisationnelles fait généralement référence à des rapports concurrentiels et conflictuels. L’environnement dans lequel les entreprises évoluent constitue un ensemble de contraintes pour lesquelles elles devront apporter des solutions afin de pouvoir survivre. Au-delà des comportements concurrentiels les acteurs d’un même secteur d’activité reconnaissent cependant l’importance de la coopération souvent nécessaire à leur survie. Ces relations évoluent donc au même niveau que les relations concurrentielles. L’interdépendance entre les entreprises est désormais inévitable. Dans ces conditions, nous pouvons nous demander quelles sont les stratégies appropriées pour faire face à un environnement instable ? Les entreprises ont-elles intérêt à coopérer pour faire face aux instabilités de leur marché, voire les supprimer grâce à des actions concertées ?En prenant le cas du secteur du prêt-à-porter, notre recherche souhaite montrer que les relations inter-organisationnelles sont beaucoup plus complexes et ne se limitent pas qu’à du conflit pur ou de la coopération. Ainsi, les stratégies collectives ne s’inscrivent pas seulement dans une démarche globale, la coopération s’exerçant à tous les niveaux de la filière, mais peut se limiter à quelques processus organisationnels. L’étude de la filière nous montre qu’il existe une situation de coopétition : des stratégies à la fois individuelles et collectives existent au sein d’un même secteur. Autrement dit, la compétition et la coopération sont des modèles relationnels qui coexistent, parfois même à des niveaux différents que ceux observés dans d’autres secteurs. La thèse met notamment en avant le rôle tenu par des acteurs tiers, tels que les syndicats et bureaux de style, pouvant être perçus comme des chefs d’orchestre, dans la mise en place d’actions collectives en environnement fortement concurrentiel.

  • Titre traduit

    The role of the third party stakeholders in the management of inter-organizational relationships : the case of the ready-to-wear industry


  • Résumé

    The economic environment of enterprises becomes more and more unstable (globalization, volatility of the demand, rapid product renewal, new actors...). Think of the enterprises relationship made generally reference to competitive and conflicting reports. The environment in which enterprises evolve constitutes a set of constraints for which they will have to bring solutions to be able to survive. Beyond competitive behavior enterprises of the same sector recognize however the importance of the cooperation often necessary for their survival. These relations evolve in the same level as the competitive relations. The interdependence between companies is henceforth inevitable. Under these conditions, which strategies are appropriate for face an unstable environment? Are enterprises interested in cooperating in order to cope with market instability?Taking the case of the ready-to-wear sector, our research shows that relationships between enterprises are more complex and can’t be reduce to conflict or cooperation. Thus, collective strategies don’t make part of a global approach in a given sector, with cooperation at every level of the industry, but can be limited to just a few organisational processes. A study of the industry shows the existence of a coopetition situation: both individual and collective strategies that exist within a single industry. In other words, competition and cooperation are relationship models that coexist, sometimes at levels that differ from those observed in other sectors. The thesis highlights in particular the role played by third party stakeholders such as syndicates and style agencies, which may be viewed as orchestrators of the implementation of collective action in a highly competitive environment


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (308 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 257-284

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Ferry). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences économiques et de gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Institut universitaire de technologie. Bibliothèque Gaston Berger.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille II. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.