Analyse et exploitation des populations bactériennes de sols naturellement riches en uranium : sélection d'une espèce modèle

par Laure Mondani (Mondiani)

Thèse de doctorat en Microbiologie, biologie végétale et biotechnologies

Sous la direction de Catherine Berthomieu et de Virginie Chapon.

Le président du jury était Chantal Tardif.

Le jury était composé de Catherine Berthomieu, Virginie Chapon, Chantal Tardif, Pascale Bauda, Mohamed Merroum, Laurie Casalot, Patrick Billard.

Les rapporteurs étaient Pascale Bauda, Mohamed Merroum.


  • Résumé

    On sait que les sols et les populations bactériennes indigènes ont une influence sur la mobilité des métaux, donc sur leur toxicité. Cette étude a été menée sur des sols uranifères et contrôles collectés dans le Limousin (régions naturellement riches en uranium ). une analyse physico-chimique et minéralogique des échantillons de sol a été réalisée. La structure des communautés bactériennes a été étudiée par électrophorèse en gradient de dénaturant (DGGE). La structure des communautés est remarquablement stable dans les sols uranifères, ce qui indique que l'uranium exerce une forte pression de sélection. D'autre part, une collection de bactéries cultivables à été réalisée à partir des sols, puis criblée pour la résistance à l'uranium, dans le but d'étudier les interactions entre bactéries et uranium. Des observations en Microscopie Électronique à Balayage ont mis en évidence différents mécanismes de chélation de l'uranium à la surface cellulaire

  • Titre traduit

    Analysis and exploitation of bacterial population from natural uranium-rich soils : selection of a model specie


  • Résumé

    It is well known that soils play a key role in controlling the mobility of toxic metals and this property is greatly influenced by indigeous bacterial communities. This study has been conducted on radioactive and controls soils, collected in natural uraniferous areas (Limousin). A physico-chemical and mineralogical analysis of soils samples was carried out.The structure of bacterial communities was etimated by Denaturing Gradient Gel Electrophoresis (DGGE). The community structure is remarkably more stable in the uranium-rich soils than in the control ones, indicating that uranium exerts a high selection from the soils was constructed and screened for uranium resistance in order to study basteria-uranium interactions. Scanning electron microscopy revealed that a phylogenetically diverse set of uranium-resistant species ware able to chelate uranium at the cell surface.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (211 p.)
  • Annexes : p. 167-183

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille II. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.