Recherche du boson de Higgs du Modèle Standard dans le canal de désintégration ZH → vvbb sur le collisionneyr Tevatron dans l'expérience DØ

par David Jamin

Thèse de doctorat en Physique et sciences de la matière

Sous la direction de Arnaud Duperrin et de Éric Kajfasz.

Soutenue le 30-09-2010

à Aix Marseille 2 , dans le cadre de Ecole Doctorale Physique et Sciences de la Matière (Marseille) , en partenariat avec Centre de physique des particules de Marseille (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-François Grivaz.

Le jury était composé de Arnaud Duperrin, Éric Kajfasz, Jean-François Grivaz, Daniel Bloch, Fabrice Feinstein.

Les rapporteurs étaient Daniel Bloch, Fabrice Feinstein.


  • Résumé

    Dans le Modèle Standard de la Physique des Particules, le boson de Higgs permet de générer la masse des particules élémentaires. Les contraintes théoriques et expérimentales actuels imposent au boson de Higgs d'avoir une masse comprise entre 114.4 et 158 GeV à 95% de niveau de confiance. Ces résultats confortent la recherche du boson de Higgs à basse masse dans la fenêtre encore ouverte.Le détecteur Dø est situé près de Chicago, au Tevatron, collisionneur protons-antiprotons avec une énergie dans le centre de masse de 1.96 TeV. le sujet de cette thèse est la recherche du boson de Higgs produit en association avec le boson Z. C'est un canal sensible au boson de Higgs de basse masse (<135 GeV) qui a un rapport avec le branchement H -> bb de l'ordre de 80% dans cette région en masse. Le canal d'étude ZH → nunubb a un état final composé de 2 jets de saveurs lourdes et de l'énergie transverse manquante emportée par les neutrinos.L'identification des jets de saveur lourde est réalisée à l'aide d'un nouvel algorithme que l'on a développé (SLTNN) : la méthode est basée sur la désintégration semi-leptonique des quarks b.L'analyse de recherche du boson de Higgs a été menée avec 3 fb-1 de données. L'utilisation de SLTNN a permis d'améliorer de 10% l'efficacité d'identification de boson de Higgs. En revanche, la sensibilité globale de l'analyse, une fois les bruits de fonds et erreurs systématiques prises en compte, est très peu améliorée.

  • Titre traduit

    Standard Model Higgs Boson Search in the ZH -> nunubb decay channel at Tevatron collider in the DØ experiment : development of a new b-tagging method based on soft muons with low transverse momentum


  • Résumé

    In the Standard Model of particle physics, the Higgs boson generates elementary particles mass. Current theoretical and experimental constraints leads of a Higgs boson mass between 114.4 and 158 GeV with 95% confidence level. Moreover, Tevatron has recently excluded the mass window between 100 et 109 GeV with 95% confidence level. These results gives a clear indication search Higgs boson at low mass. Dø detector is located close to Chicago, at Tevatron, proton-antiproton collider with an energy in the center of mass 1.96 TeV. the topic of this thesis is the search of Higgs boson associated to a Z boson. It is a sensitive channel to low mass Higgs boson (<135 Gev) which has a branching ratio close to 80% in this mass range. The decay channel ZH → nunubb has in the final state 2 heavy-flavor jets and missing transverse energy due to neutrinos.The heavy-flavor jets identification is done thanks a new algorithm we have developped (SLTNN) : the method is based on semi-leptonic decay of b quarks.the Higgs boson search analysis was done with 3 fb-1 of data. The use of SLTNN permits to increase by 10% of Higgs boson tagging efficiency. On the other hand, global analysis sensitivity improvement, after taking into account the backgrounds and systematic errors, is low


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille II. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.